PÉTITION : NON À LA VACCINATION OBLIGATOIRE

En cherchant à imposer les prétendus “vaccins” bien qu’ils soient gravement immoraux (ils utilisent tous, en France, dans leurs tests ou/et leurs fabrications, des tissus d’embryons avortés issus de la lignée HEK 293) et qu’il n’y ait pas le moindre début de commencement de preuve de leur efficacité (les pays fortement vaccinés ne sont pas mieux lotis, en terme de mortalité et d’effets graves, du virus… ou des vaccins, et souvent plus mal lotis, que les pays peu “vaccinés”), Macron souhaite mettre en place des mesures qui feraient certainement passer notre pays dans un système totalitaire si elles étaient adoptées par une loi et si celle-ci était ensuite appliquée par des personnes qui, de fait, deviendraient des collaborateurs de ce système totalitaire. En effet, les mesures prévues sont contraires au lois morales (les dix commandements de Dieu auxquels s’ajoutent les commandements de l’Eglise pour les catholiques), au droit français, de l’UE et au droit international.

Rappelons qu’un système totalitaire est un Etat qui prétend avoir le droit de prendre des mesures dans tous les domaines, même ceux qui n’appartiennent pas au pouvoirs régaliens. Ceux-ci sont la justice, la sécurité intérieure et extérieure, la levée des impôts nécessaires pour pouvoir exécuter les fonctions ci-dessus (mais pas plus d’impôts que cela) et l’émission monétaire pour le même objectif. Un Etat totalitaire n’est pas nécessairement un Etat où il y a des camps de concentration. Même si l’Etat tente déjà depuis 16 mois de limiter notre liberté de nous déplacer.

Les autres domaines appartiennent, selon le principe de subsidiarité, aux individus (droit de se promener, de choisir son emploi dans la mesure des disponibilités, de se marier s’il trouve l’âme soeur dans les limites prévues par le droit canonique et/ou civil, etc.), des familles (notamment leur droit – et leur devoir – d’éduquer leurs enfants selon leurs méthodes d’éducation (catholiques bien sûr s’ils sont catholiques), des associations et entreprises (pour l’objet de celles-ci), des pouvoirs locaux (communes, provinces et autres institutions locales dans les domaines où elles sont compétentes), hôpitaux et établissements de soins (l’Etat a ici un droit de contrôle de la non-nocivité des soins, mais non le droit d’imposer un soin déterminé par lui-même).

Quant à l’Eglise, elle est plus qu’un corps intermédiaire car, dans le domaine spirituel, l’Etat lui est subordonné. Dans son domaine, le spirituel, elle est une société parfaite, c’est-à-dire capable d’atteindre ses buts: la gloire de Dieu et le salut des âmes tout comme l’Etat est une société parfaite dans son domaine: le temporel, capable d’atteindre son but, qui est le bien commun temporel.

Alors, courage à tous pour la bataille qui est devant nous.

Montjoie Saint-Denis.

Vive le Christ-Roi.

G. Paume

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

16 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :