Great Reset, utopies vertes et immigration

La Grande Réinitialisation entraînera la répartition de l’humanité en deux niveaux de personnes : l’élite technocratique, qui a tout le pouvoir et règne sur tous les actifs, et le reste de l’humanité, qui n’a aucun pouvoir, aucun actif et n’a pas son mot à dire sur quoi que ce soit.

La Maison Blanche a publié son projet de convertir d’énormes propriétés commerciales en logements abordables « zéro émission »

L’annonce de la Maison Blanche est parsemée de mots à la mode sur la Grande Réinitialisation, comme « économie d’énergie propre » et « logement zéro émission », et fait écho aux programmes défendus par les mondialistes.
Les « logements indispensables » offriront plus d’espace pour accueillir l’afflux d’immigrants clandestins chassés vers les États-Unis par les cartels de la drogue.
Les cartels mentent aux migrants en leur disant que toute personne peut obtenir l’asile si elle se rend aux Etats-Unis.
Cette tactique immobilise les agents frontaliers afin que les cartels puissent se livrer au trafic de drogue, aux enlèvements et au trafic d’êtres humains dans les zones moins peuplées.

Dans la fiche d’information d’octobre 2023 de la Maison Blanche, qui présente une méthode pour « augmenter l’offre de logements », il est écrit :

« L’administration Biden-Harris annonce de nouvelles actions pour soutenir la conversion d’immeubles commerciaux très vacants à un usage résidentiel, notamment par le biais de nouveaux financements, d’une assistance technique et de la vente de propriétés fédérales.

Ces reconversions créeront des logements indispensables, abordables, économes en énergie, proches des transports en commun et de bons emplois, et réduiront les émissions de gaz à effet de serre, dont près de 30 pour cent proviennent du secteur du bâtiment. »

Ouvrir la voie à une « utopie » verte et surveillée

Le Green New Deal (Agenda vert), « Build Back Better », la Quatrième révolution industrielle (le mouvement transhumaniste) et la Grande Réinitialisation, officiellement introduits par le fondateur du Forum économique mondial Klaus Schwab puis le Prince Charles en juin 2020 – existent tous pour et faciliter la mise en œuvre de l’Agenda 21.

L’Agenda 21 (Agenda pour le 21e siècle) est le plan d’inventaire et de contrôle de toutes les terres, eaux, minéraux, plantes, animaux, constructions, moyens de production, nourriture, énergie, information, éducation et de tous les êtres humains dans le monde. Le Green Deal européen est plus ou moins le même : introduit par la Commission européenne en décembre 2019 pour, en partie, remplacer les combustibles fossiles par des sources d’énergie « plus propres ».

La Maison Blanche cite des données montrant que les postes vacants dans les bureaux sont à leur plus haut niveau depuis 30 ans, ce qui met à rude épreuve les économies locales, tandis que les logements abordables font défaut et que les communautés cherchent des moyens de réduire les émissions des bâtiments et des transports. Les propriétés commerciales vacantes seront reconverties en logements abordables qui seront proches des transports, « verts » et idéaux pour construire des villes intelligentes qui vous priveront de votre intimité et de votre autonomie et permettront une surveillance et un contrôle accrus.

La proposition s’aligne sur le programme de la Grande Réinitialisation, qui suggère que les objectifs communs, tels que l’égalité et la durabilité, devraient être au cœur des investissements gouvernementaux et privés, et plutôt que de canaliser les fonds de relance du gouvernement et les financements de relance économique pour « combler les fissures de l’ancien système », ceux-ci devraient être utilisés pour « en créer un nouveau système qui soit plus résilient, équitable et durable à long terme ».

Schwab a ajouté : « Cela signifie, par exemple, construire des infrastructures urbaines « vertes » et créer des incitations pour que les industries améliorent leurs résultats en matière de mesures environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). »

Tout cela semble bien beau, sauf que, comme l’ a rapporté Technocracy News en juin 2020 , « l’utopie promise a un prix : elle entrave notre liberté personnelle… » ​​Cela sera certainement le cas pour ceux qui vivent dans ces quartiers abordables, verts, de villes intelligentes.

Comme l’a tweeté le journaliste d’investigation Corey Lynn : « C’est parti… Conversion/rezonage de bâtiments commerciaux en résidentiels multi-usages zéro émission pour remplir ces bâtiments abandonnés dans les villes et construire leurs villes intelligentes de rêve (et probablement faire de la place aux immigrants illégaux), avec un Guide d’une page. »

Pourquoi le zéro émission a un côté sombre

Les logements à zéro émission semblent être une bonne chose à première vue. Mais cette notion remonte à des projets vieux de plusieurs décennies visant à mettre en œuvre un avenir totalitaire. Pour établir un nouvel ordre mondial, il faut des problèmes de portée mondiale. L’un des problèmes, avant la pandémie de COVID-19, était l’environnement.

En 1972, une réunion des Nations Unies sur le changement climatique a eu lieu pour élaborer un plan de gestion durable de la planète. Cela a conduit à la création de l’Agenda 21. En 2019, le WEF a conclu une alliance stratégique avec les Nations Unies, qui appelait l’ONU à « utiliser les partenariats public-privé comme modèle pour presque toutes les politiques qu’elle met en œuvre, plus particulièrement la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable, parfois appelés « objectifs de développement durable ». à l’Agenda 2030. »

L’Agenda 2030 vise à réduire la consommation de biens de base et d’énergie de la classe moyenne, ce qui implique de limiter, dans l’optique de l’élimination, les droits de propriété et la propriété privée pour les générations futures, ainsi que de cibler des « luxes » tels que la possession d’appareils électriques et de véhicules ainsi que la climatisation.

Il est facile de voir à quel point la transformation d’espaces commerciaux très vacants en logements à haute densité s’inscrit parfaitement dans ce plan.

À quel point le Zéro Emission  peut voler votre autonomie

Voici un exemple pratique de la façon dont la vie privée peut progressivement disparaître dans ces espaces commerciaux reconvertis est l’installation probable d’appareils intelligents dans les résidences. Avec chaque appareil intelligent que vous accueillez dans votre maison – comme les réveils, les véhicules, les réfrigérateurs et les sonnettes connectés – une autre couche de votre vie personnelle est révélée.

Cela est certainement vrai pour les compteurs intelligents, connus en France sous le nom de Linky et aux États-Unis sous le nom d’installations d’infrastructure de comptage avancée (AMI). Ces compteurs intelligents mesurent et enregistrent la consommation d’électricité au moins toutes les heures, voire plus, et fournissent les données au fournisseur de services publics et au consommateur au moins une fois par jour.

Ils sont également capables de distinguer le type d’énergie que vous utilisez. Ainsi, ils savent si vous faites une lessive, si vous regardez la télévision ou si vous avez quitté votre domicile pour la journée. Même si cela ne semble pas néfaste à première vue, il s’agit d’une forme de surveillance extrêmement personnelle – une forme qui pourrait facilement être utilisée contre vous, notamment pour rationner votre énergie.

La journaliste Abby Martin a expliqué :

« Si l’idée de dévoiler ce que vous faites et le moment où vous le faites n’est pas assez dérangeante pour vous, il y a pire. Ces appareils sont capables de réguler, contrôler et même rationner votre consommation d’énergie. Prenez cet exemple : vous faites fonctionner vos ventilateurs pendant les chauds mois d’été et la compagnie d’électricité décide que vous utilisez trop d’énergie, elle se chargera de la réduire.

Des technocrates tels que Larry Fink, PDG de BlackRock, et Bill Gates font partie de ceux qui militent en faveur d’émissions de carbone « nettes nulles ». L’échéance fixée par Gates pour atteindre zéro émission nette est 2050, et les compteurs intelligents se positionnent déjà comme un élément essentiel de ce plan.

Font-ils de la place aux foules de migrants ?

Selon le service des douanes et de la protection des frontières (CBP) des États-Unis, quelque 1,7 million de clandestins ont traversé la frontière sud pour se rendre aux États-Unis en 2021, 2,4 millions supplémentaires en 2022 et près de 1,8 million en août 2023.

Beaucoup d’entre eux ont été envoyés par des cartels de la drogue, selon des sources policières du New York Post.

« Les cartels de la drogue assiègent la frontière en envoyant délibérément des milliers de migrants chaque jour se rendre aux agents de la patrouille frontalière dans différentes villes frontalières américaines, ont révélé des sources au Post. Cette tactique vise à immobiliser les agents frontaliers déjà surchargés de travail afin que les cartels mexicains puissent poursuivre leurs opérations de trafic de drogue et d’êtres humains sans être dérangés dans des zones moins peuplées, ont expliqué les responsables de l’application des lois. »

« La façon dont cela est orchestré par les cartels, je pense que cela vise à submerger le système. Les [endroits] qui sont les plus touchés sont les communautés frontalières », a déclaré au Post Claudia Rodriquez, ancienne conseillère municipale d’El Paso.

L’enlèvement est un autre problème. La Commission nationale des droits de l’homme du Mexique a averti que les cartels de la drogue « trouvent que l’enlèvement et l’extorsion de migrants sont lucratifs ». Alors que le nombre de migrants atteignant la frontière a triplé au cours des deux dernières décennies, des groupes criminels ont pris le contrôle des routes migratoires, mettant les enfants et les familles en danger extrême.

S’adressant à NBC News, Nilda García, chercheuse à l’Université internationale Texas A&M de Laredo, a expliqué : « Il est très difficile pour ces groupes de laisser passer ce profit, cette opportunité de gagner de l’argent avec les migrants. Les enlèvements sont une couche supplémentaire de sa structure… Ils sont très bien organisés. Parfois, ils ont une formation militaire et ont accès à des armes de gros calibre pour terroriser les migrants. »

L’immigration est-elle destinée à briser le nationalisme ?

Robert F. Kennedy Jr diffuse un mini-reportage « Minuit à la frontière », dans lequel on le voit se rendre à la frontière américano-mexicaine à Yuma, en Arizona, pour enquêter directement sur le problème de l’immigration clandestine.

L’afflux incontrôlé de clandestins exerce également une pression énorme sur les communautés locales, qui disposent toutes de ressources limitées. En mai 2023, le maire de New York, Eric Adams, a annoncé que près de la moitié de toutes les chambres d’hôtel de New York étaient occupées par des immigrants illégaux. La ville rembourserait aux hôtels plus de 300 dollars par nuit et par chambre, ce qui signifie que ce sont les contribuables qui paient, tandis que la ville réduirait les services dans le but d’équilibrer le budget.

Des camps de tentes massifs sont également installés pour faire face à l’afflux de migrants. La conversion d’immeubles de bureaux en logements est-elle la « solution » de la Maison Blanche à cette crise ? En fin de compte, cela donne à la cabale mondiale une victoire supplémentaire dans sa guerre contre les nations souveraines.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup