La natalité baisse pour la 8e année consécutive en France métropolitaine. C’est la conséquence de la politique anti-nataliste des gouvernements qui s’est aggravée depuis 2010

L’INSEE vient de publier son estimation provisoire de la population de la France au 1/1/2019, ainsi que du nombre de naissances et de décès. Le nombre de mariages a aussi été publié, mais seulement pour la France y compris les 5 régions d’Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte et Réunion) mais pas encore pour la seule France métropolitaine.

Si nous évoquons ici seulement les données de la France métropolitaine, c’est que les données pour la France y compris les régions d’outre-mer ne remonte que jusqu’en 1994, ce qui ne permet pas une analyse sur le long terme souvent nécessaire en démographie.

1) Le nombre de naissances est passé de 802 224 en 2010 à 719 000 en 2018, soit – 10,4% en 8 ans à peine. Par rapport à 1971 (881 284 naissances), la baisse atteint 18,4%. L’indice conjoncturel de fécondité (ICF) est passé, lui, de 2,02 enfants par femme en 2010 à 1,84 en 2018.

Hors naissances de bébés ayant une mère immigrée, l’indice se situe autour de 1,7 enfant par femme (les chiffres définitifs avec cette répartition selon l’origine géographique de la mère ne sont pas publiés régulièrement par l’INSEE mais peuvent être calculés avec les données d’Eurostat, mais avec un décalage de temps plus important).

Selon les chiffres d’Eurostat pour l’année 2016, l’indice était de 1,67 enfant par femme pour les femmes nées en France et de 3,20 enfants par femme pour les femmes nées à l’étranger. L’ICF général pour la France était de 1,88 enfant par femme.

Le vieillissement de la population, qui s’accompagne d’un remplacement progressif de la population française par des populations très majoritairement non catholiques et d’origines étrangères continue donc malheureusement à un rythme rapide.

2) Le nombre de décès continue d’augmenter, non pas du fait d’une baisse de l’espérance de vie (celle-ci continue d’augmenter, mais à un rythme plus lent ces 10 dernières années, à savoir + 2 ans pour les hommes et + 1 an pour les femmes), mais du fait du vieillissement de la population (le nombre de personnes de plus de 60 ans augmente très fortement suite à l’arrivée progressive à cet âge des générations plus nombreuses des années 1946-1971 et le taux de mortalité est beaucoup plus élevé après 60 ans). Il y a eu 601 000 décès en France métropolitaine en 2018 contre 509 429 en 2004.

3) Le solde naturel est tombé à + 118 000 pour la France métropolitaine (719 000 naissances et 601 000 décès) soit le plus bas niveau depuis 1945.

Le retour à une politique familiale généreuse et conforme à la doctrine catholique s’impose!

Gontran PAUME

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Luc 23 , 28 et 29 :
    “Jésus se tourna vers elles, et dit : filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur vous et sur vos enfants. Car voici, des jours viendront où l’on dira : heureuses les stériles, heureuses les entrailles qui n’ont point enfanté, et les mamelles qui n’ont point allaité !”

    No comment.

  2. Laurent Isnard says:

    Cette citation est juste mais elle se réfère à la destruction de Jérusalem par les armées de l’empereur Titus en 70 après Notre Seigneur Jésus-Christ. Le Christ avait d’ailleurs prédit cette destruction de Jérusalem.

    Mais il ne faut surtout pas interpréter cette citation comme une incitation à ne plus se marier et à ne plus avoir d’enfants. Il est vrai aussi qu’entrer en religion, c’est encore plus beau. Ces deux choix permettent finalement une croissance judicieuse de la population. On obtient ainsi la qualité morale de la population grâce notamment aux prières des religieux, religieuses et prêtres et la quantité grâce aux mariages.

    G. Paume

    • Pa seulement à la destruction de Jérusalem ; Notre Seigneur n’est pas limité dans le temps.

  3. Pierre Gouverneur says:

    En marche pour le grand remplacement ….

  4. Les 220 000 avortement annuels en France doivent être comptabilisés dans les décès. Ce qui donne un solde négatif annuel de 100 000.
    Les mondialistes malthusiens promoteurs du mythe de la surpopulation se frottent les mains. Les peuples gobent leurs bobards et perdent l’espérance. Satan va bientôt règner par son Antéchrist.

  5. Cadoudal says:

    étonnant qu’un pays qui exalte la Mère Veil , l’ avorteuse, et la Taubirat , qui fait la promotion de Sodome,

    ne soit pas déjà mort.

    notre gouvernement maçonnique va mettre le turbo pour accélérer le mouvement.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !