La Grande-Bretagne est à la pointe de la folie gender : une nouvelle spécialité médicale se fait jour, le genderrealignment doctor. Il s’agit de médecins spécialisés dans l’assistance aux enfants entre 4 et 11 ans aux prises avec « une identité sexuelle » encore « indéfinie ». Une crise typique de l’âge pré-adolescence que l’on soignait avant avec le simple bon sens. Mais aujourd’hui dans un Royaume-Uni totalement soumis au sexuellement correct et à l’idéologie de genre, c’est la voie « médicale » qui est privilégiée en bloquant artificiellement l’arrivée de la puberté pour ainsi laisser aux enfants qui n’ont pas encore décidé s’ils seront garçon ou fille « un temps de réflexion supplémentaire ».

« Ce qu’ils sont en train de faire en Angleterre, explique un professeur expert en andrologie pédiatrique et de l’adolescence, est une aberration : faire assumer à un très jeune âge des doses d’hormones et d’œstrogènes pour stopper l’évolution sexuelle normale est une pratique aberrante et aux contre-indications très dangereuses. »

Le problème c’est que dans ces centres spécialisés en Grande-Bretagne en thérapie-gender, la « normalité » est ce qui manque, tant dans le domaine physique, psychologique que médical et humain. Pour les genderrealignment doctors cette méthode qui bloque l’arrivée de la puberté est le moyen le plus sûr pour laisser aux enfants le temps d’explorer s’ils sont transgenres et s’ils veulent une transition ! Ce phénomène est en nette augmentation : ces derniers six mois les interventions sur des enfants sexuellement en stand by ont été 1 300 et ce nombre devrait doubler l’an prochain. Cette « pause » dans la croissance est souvent sollicitée par les parents des petits, la « révision gender » présentant plus de difficultés après la puberté !

Cette révolution de genre se faufile dans tous les domaines : les uniformes scolaires britanniques sont maintenant « unisex » pour garçons et filles. Au prochain recensement britannique il serait prévu de rendre facultative la question sur le sexe biologique pour « ne pas discriminer les identités fluides ».

« La Grande-Bretagne est souvent avant-gardiste, commente un spécialiste de la réalité anglaise. C’est une société post-religieuse et post-raciale. Sera-t-elle aussi une société post-sexuelle, dans le sens qu’elle ira au-delà de la division binaire garçon-fille ? »

Si elle continue sur cette lancée, la société athée britannique sera surtout post-nihiliste : les minorités qui dominent actuellement le débat sociétal avec pour objectif de transformer l’humanité en niant toutes les réalités naturelles sont en train de devenir des minorités « opprimantes ». La dictature de la gaystapo est en marche… pour le plus grand drame des enfants !

Francesca de Villasmundo

http://www.dailymail.co.uk/news/article-5007025/Record-breaking-rise-child-gender-realignment-cases.html

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 30.000 € pour 2021

btn_donateCC_LG

22 % 23 348 € manquants

6 652 € récoltés / 30 000 € nécessaires – depuis le 01/10/2020

 

Votre générosité nous a permis de boucler l’année 2020, nous avons besoin de votre aide pour l’année 2021 afin de continuer à donner à un maximum de nos contemporains une réinformation gratuite et variée et sans aucune concession.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Médias Presse Info, ce sont aussi 1194 vidéos et plus de 43.600 abonnés à sa chaîne YouTube (près de sept mille de plus en un an !).

Tout cela en accès gratuit.

Cliquer ici pour lire l’appel de MPI et connaitre les détails de nos besoins.

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :