Michel Geoffroy est énarque, essayiste, contributeur régulier à la Fondation Polémia. Cet ancien haut fonctionnaire a co-signé avec Jean-Yves Le Gallou le Dictionnaire de Novlangue. Il est aussi l’auteur du livre La Superclasse mondiale contre les peuples.

Son nouvel ouvrage l’affirme sans détour : nous sommes en guerre. Une véritable guerre des mondes qui oppose les partisans d’un monde unipolaire, c’est-à-dire soumis à une direction unique – le gouvernement mondial – à ceux qui aspirent au contraire à un monde polycentrique, c’est-à-dire un monde où la puissance doit se partager et respecter les identités locales. L’auteur considère que cette guerre oppose avant tout les Etats-Unis, souvent alliés à l’islamisme, aux civilisations émergentes de l’Eurasie. Il rappelle aussi qu’une oligarchie mondialiste instrumentalise la super-puissance américaine pour essayer d’imposer son projet cosmopolite. Une oligarchie mondialiste qui a réussi par ailleurs à mettre l’Europe occidentale en servitude.

Cet essai montre que ce que l’on nomme aujourd’hui l’Occident correspond à un espace dominé et formaté par les Etats-Unis, et n’a plus qu’un rapport lointain avec la civilisation qui l’a vu naître, la civilisation européenne. Les valeurs de l’ancien Occident chrétien ont été remplacées par celles de l’idéologie américaniste : le matérialisme, l’individualisme fanatique, le culte de l’argent, le multiculturalisme, le messianisme, l’idéologie libérale/libertaire, et une certaine appétence pour la violence.

Cette guerre des mondes se déroule pour le moment principalement sur le terrain géoéconomique. Mais Michel Geoffroy souligne qu’on ne peut cependant exclure que cette confrontation finisse par déboucher sur un affrontement armé. Cependant, l’auteur estime que les Etats-Unis vont perdre cette guerre des mondes et en explique les raisons ainsi que les conséquences que les Européens doivent en tirer.

La nouvelle guerre des mondes, Michel Geoffroy, éditions Via Romana, 293 pages, 23 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Joseph-Marie Beauvais says:

    “Eurasie” ? Connais pas ! L’Europe, oui, à la plus belle Civilisation, chrétienne, l’Asie, connais aussi, aux civilisations multiples et complexes. L’Eurasie n’existe pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.