La NSA est capable d’espionner des ordinateurs qui ne sont pas reliés à Internet, dévoile le New York Times en se basant sur des documents officiels fournis par Edward Snowden, mais aussi sur les déclarations d’experts et de personnalités officielles du gouvernement américain.

Cette technologie, dont le nom de code est Quantum, est utilisée depuis au moins 2008 et utilise une fréquence radio cryptée émise par l’ordinateur espionné à travers une carte réseau ou une clef USB subrepticement intégrée à celui-ci.

Cela signifie que l’installation de la connexion est obligatoirement physique, que ce soit par un agent, le fabriquant de l’appareil ou un utilisateur manipulé. Grâce à ce signal, l’ordinateur visé est à la merci des ordinateurs de la NSA ou d’une station relai portable de la taille d’une valise, et ce dans un rayon de plusieurs kilomètres.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :