Pays-Bas – La police néerlandaise a ouvert le feu sur un conducteur de tracteur alors que des agriculteurs menaient une manifestation de plusieurs jours contre de nouvelles réglementations environnementales restrictives qui pourraient leur coûter leurs moyens de subsistance.

Des séquences vidéo capturées mardi soir ont montré un officier de police néerlandais tirant à balles réelles sur un conducteur de tracteur alors qu’il passait devant des policiers pendant la manifestation.

La police a allégué que les coups de feu avaient été tirés vers 22h40 parce que les conducteurs de tracteurs avaient « tenté de pénétrer dans la zone des agents et des véhicules de service ».

« Cela s’est passé à l’entrée Mercurius/A32 à [Heerenveen]. Une situation menaçante se présenta. Des coups de semonce ont été tirés et des coups ciblés ont été tirés », a déclaré la police néerlandaise dans un communiqué.

La fusillade n’aurait fait aucun blessé, mais les policiers ont arrêté trois personnes impliquées dans la manifestation.

Dans un tweet du 6 juillet , l’écrivain néerlandais et ancien professeur d’université et avocat Sietske Bergsma a rapporté que la cible de la fusillade de la police était un garçon de 16 ans nommé Jouke.

Bergsma, qui a écrit pour le site d’actualités et d’opinion néerlandais ThePostOnline et son propre site Web The Fire Online , a déclaré que Jouke « a été pris pour cible de tirs alors qu’il conduisait et est maintenant détenu à Leeuwarden ».

La commentatrice politique néerlandaise Eva Vlaardingerbroek a également tweeté que « les impacts de balles sur son tracteur montrent qu’ils n’ont raté sa tête que de 2 cm ».

Des manifestants auraient encerclé le poste de police où le jeune de 16 ans était détenu, affirmant que le policier qui lui avait tiré dessus avait commis une tentative de meurtre. Le garçon a depuis été libéré.

Les tirs de la police feraient l’objet d’une enquête interne.

L’incident est survenu après des jours de protestations des agriculteurs néerlandais en réponse à une proposition du gouvernement dont l’impact affecte directement les fermiers. Si elle est adoptée, les conséquences pourraient entraîner la fermeture de près de 30% des fermes d’élevage du pays.

Après avoir dévoilé son plan à la fin du mois dernier, le gouvernement avait reconnu dans un communiqué que « le message honnête … est que tous les agriculteurs ne peuvent pas poursuivre leur activité ».

Des milliers d’agriculteurs néerlandais ont répondu à la proposition en bloquant les routes, les autoroutes et les centres de distribution des supermarchés avec leurs tracteurs. En solidarité avec les agriculteurs, les pêcheurs ont également bloqué les ports.

« L’accord sur le climat est un élément essentiel du plan climatique et du plan national sur l’énergie et le climat (NECP) que les États membres de l’UE sont tenus de soumettre à la Commission européenne », déclare le gouvernement néerlandais sur son site Web public. .

Les Pays-Bas ont également adopté comme « principes directeurs » les Objectifs de développement durable de l’ Agenda 2030 des Nations Unies .

Au cours des dernières années, le WEF a promu un changement majeur loin de l’agriculture traditionnelle, passant à des sources de protéines « alternatives » comme la viande artificielle ou les insectes.

De même, Bill Gates, un éminent partisan des voies mondiales « durables » et le plus grand propriétaire privé de terres agricoles aux États-Unis, a ouvertement suggéré que « les pays riches devraient passer entièrement au bœuf synthétique ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :