Peter Frankopan est historien et professeur à l’université d’Oxford, où il dirige le centre de recherches byzantines. Egalement enseignant aux universités de Yale, Harvard, Princeton et Cambridge, il est l’auteur du best-seller Les routes de la soie. Mais c’est son ouvrage La première croisade, paru d’abord chez Les Belles Lettres, que les éditions Perrin publient ces jours-ci en format poche.

Cet ouvrage est écrit avec la passion d’un auteur captivé par l’Empire byzantin. Ecrit avec un sens de la mise en scène qui vous plonge au cœur des événements, ce livre devrait sans difficulté parvenir à transmettre à bien des lecteurs l’intérêt de son auteur pour ces lieux et cette époque.

Le 27 novembre 1095, dans la ville de Clermont, le pape Urbain II se leva pour prononcer l’un des discours les plus électrisants de toute l’histoire. Un discours qui était un appel aux armes radical, allant jusqu’à engager les hommes ayant une expérience militaire à parcourir des milliers de kilomètres vers la Vile sainte de Jérusalem. Moins de quatre ans plus tard, des chevaliers occidentaux campaient devant les murs de la ville où Jésus-Christ avait été crucifié, prêts à s’emparer de Jérusalem au nom du Seigneur. Le lieu le plus sacré de la chrétienté allait être attaqué et repris aux musulmans. Des prières solennelles avaient été offertes. Les chevaliers étaient sur le point d’accomplir l’un des exploits les plus étonnants de l’histoire.

Beaucoup a été écrit sur cette première croisade. L’originalité de cet ouvrage tient dans son approche : remonter aux origines et nous décrire comment l’appel aux armes du pape Urbain II a été la conséquence de l’appel à l’aide lancé directement par l’empereur de Constantinople, Alexis Ier Comnène, en Orient.

La première croisade, Peter Frankopan, éditions Perrin, collection Tempus, 419 pages, 9 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :