Existe-t-il des complotistes, c’est-à-dire des personnes qui complotent contre l’indépendance des pays et leurs peuples?

Incontestablement, oui. Beaucoup sont malheureusement déjà aux commandes, comme en France et en Allemagne et, depuis le 20 janvier 2021, aux Etats-Unis. Parmi leurs sinistres projet, figure un projet de réinitialisation du monde selon leurs critères. On sait déjà depuis longtemps qu’il font la promotion de l’avortement, de la débauche et des moeurs contre-nature. On sait aussi qu’ils exploitent des sentiments bons en soi (anti-racisme, lutte contre la pauvreté excessive par exemple) mais dans le but de s’immiscer dans la vie des pays, de remettre en cause leur indépendance.

Mais le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, vient d’aller plus loin en prononçant un discours où il évoque explicitement la réinitialisation (“reset” en anglais). Ce n’est donc pas une invention des anti-complotistes (car les patriotes sont des anti-complotistes si on donne son vrai sens au mot “complot”). Il l’évoque à la fin de son discours dans lequel on voit très clairement que, selon lui, l’ONU doit avoir une énorme influence sur les pays du monde et ceci sans se préoccuper des véritables besoins des pays, et notamment du besoin de vivre en union avec Dieu en respectant ses Commandements (qu’il n’évoque absolument pas).

Voici une citation de son discours (en italique).

 

“Notre dixième priorité doit être une remise à zéro pour le XXIe siècle.”

Le texte anglais est “Our tenth priority must be a reset for the 21st century”.

 

“Notre gouvernance des biens communs mondiaux essentiels, non seulement la santé publique, mais aussi la paix et l’environnement naturel, doit être renforcée et repensée. L’Assemblée générale a reconnu le caractère central de ce moment. Dans votre déclaration marquant le 75e anniversaire des Nations Unies, vous m’avez demandé de faire des recommandations pour faire avancer notre programme commun.

Je suis bien engagé dans un processus de profonde réflexion, qui s’appuie sur les consultations mondiales de l’an dernier sur l’UN75. Les défis à venir exigent clairement un multilatéralisme plus inclusif et plus en réseau. J’ai également appelé à un nouvel accord mondial entre les pays pour assurer que le pouvoir, les avantages et les opportunités soient partagés plus largement et équitablement. Les pays en développement méritent d’avoir davantage voix au chapitre dans la prise de décisions à l’échelle mondiale. Les jeunes doivent avoir leur mot à dire – en tant que concepteurs de leur propre avenir, et non en tant que bénéficiaires des décisions des aînés qui, soyons honnêtes, les ont laissés tomber dans de nombreux domaines clés. Mon rapport de septembre devrait être considéré comme le début de cette réinitialisation. Renforcer la gouvernance mondiale pour fournir des biens publics mondiaux est possible. Nous devons y arriver. Ensemble. (…)

Il est possible de construire le monde que nous voulons. Nous devons le faire arriver. Ensemble. Merci.”

 

On est curieux de savoir quels sont les biens publics mondiaux dont il a parlé!

Le texte de son discours sur le site de l’ONU se trouve ici (essentiellement en anglais, il comporte des passages en français): https://www.un.org/press/fr/2021/sgsm20558.doc.htm

 

G. Paume

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs ,
4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :