Sans vrais lecteurs et vivant depuis des années sous perfusion financière grâce à l’argent des contribuables, le quotidien communiste L’Humanité a été placé « sous la protection du tribunal de commerce de Bobigny », a annoncé vendredi 25 janvier son directeur, Patrick Le Hyaric.

L’hebdomadaire Marianne avait préalablement annoncé que le journal L’Humanité s’était « vu contraint de se déclarer en cessation de paiement ». Une audience aura lieu « le 30 janvier prochain sur l’avenir de l’entreprise ».

Les 200 salariés du quotidien communiste ont été informés de la nouvelle jeudi en réunion de programmation et « se sont vu promettre qu’ils seraient payés, mais via le régime de garantie des salaires (AGS) », qui prend le relais lorsqu’une entreprise n’a pas les fonds nécessaires pour payer les salaires.

Un plan de continuation a été présenté par la direction du quotidien, selon Marianne, qui avance deux hypothèses. Si le plan devait être rejeté, le quotidien « serait placé en liquidation judiciaire et fermerait », mais « dans le cas le plus probable, c’est un redressement judiciaire qui sera prononcé, afin de lui laisser une chance de poursuivre son activité », poursuit l’hebdomadaire.

En 2016, le journal avait reçu une subvention publique de 3,6 millions d’euros, soit plus de 38 centimes par exemplaire, comme le rapporte le site Droit finances. Ce qui en faisait l’un des journaux français les plus aidés par l’Etat.

Cela n’empêche pas la « réac » Natacha Polony de pleurnicher pour la sauvegarde de ce journal qui glorifiait Staline.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :