La Maison Générale de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X s’est exprimée par voie de communiqué au sujet de la scandaleuse “canonisation” de Paul VI et fait les rappels suivants :

– Ces béatifications et canonisations des papes récents, selon une procédure accélérée, s’affranchissent de la sagesse des règles séculaires de l’Eglise. Ne visent-elles pas davantage à canoniser les papes du concile Vatican II, plutôt qu’à constater l’héroïcité de leurs vertus théologales ? Lorsque l’on sait que le premier devoir d’un pape – successeur de Pierre – est de confirmer ses frères dans la foi (Lc 22, 32), il y a de quoi être perplexe.

– Certes Paul VI est le pape de l’Encyclique Humanae vitae (25 juillet 1968) qui apporta lumière et réconfort aux familles catholiques, alors que les principes fondamentaux du mariage étaient fortement attaqués. Il est également l’auteur du Credo du peuple de Dieu (30 juin 1968) par lequel il voulut rappeler les articles de foi catholique contestés par le progressisme ambiant, notamment, dans le scandaleux Catéchisme hollandais (1966).

– Mais Paul VI est aussi le pape qui mena le concile Vatican II à son terme, introduisant dans l’Eglise un libéralisme doctrinal qui s’exprime par des erreurs comme la liberté religieuse, la collégialité et l’œcuménisme. Il s’en est suivi un trouble que lui-même a reconnu, le 7 décembre 1968 : « L’Eglise se trouve dans une heure d’inquiétude, d’autocritique, on dirait même d’autodestruction. Comme si l’Eglise se frappait elle-même. » L’année suivante, il avouait : « Dans de nombreux domaines, le Concile ne nous a pas donné jusqu’à présent la tranquillité, mais il a plutôt suscité des troubles et des problèmes non utiles au renforcement du Royaume de Dieu dans l’Eglise et dans les âmes. » Jusqu’à ce cri d’alarme du 29 juin 1972 : « La fumée de Satan est entrée par quelque fissure dans le temple de Dieu : le doute, l’incertitude, la problématique, l’inquiétude, l’insatisfaction, l’affrontement se font jour… » – Mais il ne fit qu’un constat, sans prendre de mesures propres à arrêter cette autodestruction.

– Paul VI est le pape qui, dans un but œcuméniste, imposa la réforme liturgique de la messe et de tous les rites des sacrements. Les cardinaux Ottaviani et Bacci dénoncèrent cette nouvelle messe comme s’éloignant « de façon impressionnante, dans l’ensemble comme dans le détail, de la théologie catholique de la Sainte Messe, telle qu’elle a été formulée à la XXIIe session du Concile de Trente ». (1) A leur suite, Mgr Lefebvre déclara la nouvelle messe « imprégnée d’esprit protestant », portant en elle « un poison préjudiciable à la foi ». (2)

– Sous son pontificat nombreux furent les prêtres et les religieux persécutés et même condamnés pour leur fidélité à la messe tridentine. La Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X se souvient avec douleur de la condamnation de 1976 infligée à Mgr Marcel Lefebvre, déclaré suspens a divinis pour son attachement à cette messe et pour son refus catégorique des réformes. Ce n’est qu’en 2007 que, par le Motu Proprio de Benoît XVI, fut reconnu le fait que la messe tridentine n’avait jamais été abrogée.

Aujourd’hui plus que jamais, la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X renouvelle son attachement à la Tradition bimillénaire de l’Eglise, convaincue que cette fidélité, loin d’être une crispation passéiste, apporte le remède salutaire à l’autodestruction de l’Eglise. Comme l’a déclaré récemment son Supérieur général, l’abbé Davide Pagliarani : « Notre vœu le plus cher est que l’Eglise officielle ne considère plus (le trésor de la Tradition) comme un fardeau ou un ensemble de vieilleries dépassées, mais bien comme l’unique voie possible pour se régénérer elle-même. (3)

Menzingen, le 13 octobre 2018

Sources : FSSPX.Actualités / La Porte Latine du 13 octobre 2018

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

31 commentaires

  1. Cadoudal says:

    Dingoglio nous fera boire le calice de l’ escroquerie conciliaire jusqu’à la lie

  2. En outre Paul VI n’était-il pas homosexuel ? Don Luigi Villa, disciple de Padre Pio et chargé par lui de combattre la franc-maçonnerie, déplorait que sous le pontificat de Paul VI Satan se soit infiltré “jusqu’à la mule du Pape”…

  3. Dans la mesure où une canonisation est un acte infaillible du Souverain Pontife, quelle que soit la procédure employée lors du procès, la conclusion concernant l’actuel occupant moderniste du siège pontifical semble assez claire.

    Sur le sujet de l’infaillibilité, lire le bref article de 2002 “L’infaillibilité des papes et le culte des saints” page 29 de cette revue : http://www.sodalitium.eu/sodalitium_pdf/Soda-F53.pdf.

    Les modernistes se canonisent entre eux. Quoi de plus logique ? Cela n’a rien à voir avec la sainte Église.

    Et puis si l’ “Église officielle” doit se régénérer elle-même, c’est qu’elle est aujourd’hui “dégénérée”. Or l’Église dégénérée ne saurait être la sainte Église. Cette “Église officielle” ne possède pas l’autorité du Christ dont elle s’acharne à détruire l’œuvre de sanctification, car le Christ ne peut se détruire lui-même (c’est pourquoi la fameuse “autodestruction” de Montini ne s’applique pas à l’Église, uniquement à sa contrefaçon moderniste). Les hiérarques de cette “Église” ne seront à nouveau ceux de la sainte Église de Jésus-Christ que lorsqu’ils rechercheront le Bien commun : la gloire de Dieu et le salut des âmes.

  4. marchand says:

    la FsSPX infiltrée elle aussi par la Fm, réagit hypocritement dans le sens où, son fondateur n’a pas été clair sur la clair position sédévacante des “papes” conciliaires! les Lefebvristes de la FSSPX n’ont pas de discours clairs à ce sujet: ils acceptent un hérétique, et ils le critique , ce qui entraîne un péché mortel à chaque fois, pour les dirigeants mais aussi pour ceux qui les suivent. “est, est, non, non”! Mgr Lefebvre a co-détruit l’Eglise en n’étant pas clair et franc, parcequ’il avait la trouille de perdre des fidèles, au détriment de la Vérité!! La FSSPX a beau critiqué la “canonisation ” du FM homosexuel et pédo sataniste, ils y ont participé en ayant un discours ambigu, alors que le magistère, précisément le DTC dénonce clairement les hérésies pour la fonction papale… les lâches aboient, mais ils adorent leur dieu Bergoglio: la honte!

    • matthieu says:

      Je suis entièrement d’accord avec vous.

    • La FSSPX infiltrée par la FM : c’est une accusation grave. Avez-vous des preuves ? On ne peut porter sans preuve cette accusation. N’accusez pas non plus les membres de la Fraternité de péché : leurs position pratique dans la crise est objectivement peccamineuse, mais nous n’avons pas le pouvoir de juger que cela entraîne formellement un péché.

      Je connais la FSSPX mieux que quiconque et je puis dire qu’elle n’a jamais tenu un discours maçonnique. Beaucoup de ses prêtres tiennent même un discours nettement antilibéral. Le problème de la FSSPX, que vous avez soulevé, est celui de l’orientation pratique prise par Monseigneur Lefebvre dans les années 70 : ordonner le plus de prêtres traditionalistes possibles pour obtenir “le retour de l’Église officielle à la Tradition”. Agir avant de réfléchir, refuser d’écouter ceux qui avaient réfléchi (les théologiens Suez y Ariaga et Guérard des Lauriers, le père Barbara…) : ce fut de l’activisme, ou du volontarisme. En conséquence, la Fraternité se trouve emportée dans une fuite en avant pour essayer de faire correspondre à son agir la doctrine de l’Église concernant la Papauté. Bien entendu, la Fraternité ne cherche pas à mettre sa pratique en adéquation avec la doctrine : c’est tout le contraire. La doctrine se trouve donc déformée.

      Une anecdote : un prêtre de la Fraternité, voulant me faire changer d’avis concernant le “sédévacantisme”, ne trouva rien de mieux à faire que de me vanter le choix “pastoral” fait par cet ancien missionnaire qu’était Mgr. Lefebvre. La question “sédévacantiste” était très secondaire, l’important était d’agir, de sauver les âmes.Bref, toujours l’activisme et le volontarisme. Le lendemain, je demandai à ce même prêtre, ancien professeur à Écône, s’il était vrai de dire que l’enseignement doctrinal d’un concile universel ratifié par un pape était obligatoirement infaillible, que ses propres membres le veuillent ou non. Il acquiesça. Mais il est toujours membre de la FSSPX.

      • ah bah c’est sûr que la FM ne va utiliser des termes comme des actions qui seraient propres à la découvrir!!
        quant à la volonté de s’approcher de Rome – le grec en son temps – c’est une manœuvre qui sent bon l’occultisme de la Secte
        après l’orgueil a fiat son chemin: on s’approche de plus en plus attiré vers d’autres formes de voir les choses et puis on se fait inviter une fois deux fois puis quand on se retrouve souvent on va pas parler des choses qui fâchent donc on “s’accorde” petit à petit et le temps passant tout devient compliqué
        la Rome actuelle n’est plus catholique c’est une évidence: pire elle veut détruire la catholicité ( et des preuves vous en avez à la pelle)

      • marchand says:

        On n’est nul part pour faire du respect humain!même et surtout si on est à la FSSPX, que vous, visiblement et à contrario, vous ne connaissez pas! voulez vous des preuves? on reconnaît un arbre à ses fruits. reconnaissez vous ou contredisez vous cet enseignement du Christ???? je ne vais pas répéter mon message expliqué plus haut, car il le prouve amplement! ceux qui soutiennent les Fm, sont forcément infiltrés! mgr Williamson est rose croix, la preuve sur son blason! demandez à l’abbé traitre schmidberger ce qu’il en pense! de toutes façons la FSSPX n’est pas en état de grâce, elle est châtiée par des affaires de pédophilie… quand on est châtié, c’est qu’on est hérétique.c’est le combat des deux étandards. oui ou non; et c’est catholique de le dire. Je le redis, si mgr Lefebvre, qui est arrivé comme une mouche dans la soupe à l’époque des combats anti conciliaires(qui existaient bien avant les réactions de ce prélat), avait ouvert sa bouche pour dénoncer l’anti pape de l’époque sans changer d’avis, il n’y aurait plus de messes douteuse à la FSSPX! car cette fraternité accepte des “prêtres ” actuellement ordonnés sous le rite de l’hérétique paul 666!
        d’autre part j’ai vu une interview de votre chef mgr Fellay qui niait la condamnation à mort de NSJC par les juifs, tout ça par respect humain devant son journaliste juif!!! peut être avait il peur de perdre des fidèles???

      • marchand says:

        l’hérésie est un péché mortel, lisez votre catéchisme, ou le dtc! on voit bien l’impact conciliaire de Jean XXIII dans vos déclarations

    • Cadoudal says:

      ne pas exagérer

      Mgr Lefebvre a cherché à éviter l ‘ affrontement frontal et n’a d’ ailleurs pas été suivi.

      les catholiques , 50 ans plus tard n’ont toujours pas compris la manœuvre maçonnique et appellent “saint” un pasteur intrus , qui a livré au loup une grande partie du troupeau.

    • DUFIT THIERRY says:

      La Fraternité St Pie X est la seule à avoir eu le courage de protester officiellement contre cette faussa canonisation de ce pape malfaisant.
      A part la réaction de la FSSPX je n’ai pas entendu d’autre protestation.

      • Aube de la Force says:

        Oui monsieur Dufit;il y a de très bons prêtres à la Fraternité Saint Pie X, de même qu’il y a un évêque qui les conduit sur la terre spirituelle, bien qu’il soit écarté.Ces prêtres le connaissent et le reconnaissent, même s’ils se taisent. Vite, vite, que le rassemblement se fasse, que la résistance se cristallise pour redonner toute sa force à la Tradition, toutes armes spirituelles déployées au sein du monde entier, pour la victoire du Christ, Roi des Nations.

      • marchand says:

        don luigi Villa l’a fait bien avant ces jours ci et bien avant la FSSPX! et la FSSPX n’a pas publié les conclusions de Don Luigi VIlla qui aurait bien servit à leurs fidèles à temps!

  5. Cadoudal says:

    un intrus canonisé par un intrus

    Dingoglio canonise des antéchrists

  6. DUFIT THIERRY says:

    Paul Vi fut le grand destructeur de la Foi catholique avec Vatican II et ses textes hérétique : liberté religieuse, collégialité, oecuménisme. Ce pape favoriosa l’hérésie et l’apostasie par toutes sortes d’actes scandaleux. Il détruisit aussi la Messe catholique avec l’aide du franc-maçon Bugnini. On sait que ce pape n’a rien d’un saint. Toutes ces canonisations des papes conciliaires à la chaine sont faites uniquement pour canoniser ce concile pastoral qui lui même n’est pas infaillible et qui contredit l’enseignement de l’Eglise.
    De plus on sait que Paul VI avait des moeurs abominables et contre nature.
    Et c’est ce pape vivant dans la débauche qui condamna Mgr Lefebvre dont le seul crime était de garder la Foi catholique.
    Alors proposer Paul VI à la vénération des fidèles relève de l’imposture.

    • Cadoudal says:

      c’est toute l’ Eglise de Vatican II qui est une imposture

      les chefs ont transformé le palais du saint Office en bordel gay, boosté à la cocaïne par le cardinal Cocapalmério

    • Tinatine says:

      Jean Guitton qui connaissait assez bien Paul VI raconte qu’il était vaniteux , exigeant de manger dans la vaisselle de luxe marquée aux armes de sa riche famille ; Jean Guitton n’était pas un ennemi de Paul VI mais il ne croyait pas en sa sainteté

      • Cadoudal says:

        la volonté constante de Montini de bannir la messe de st Pie V de la surface de la terre

        ne peut être que d’ origine infernale.

      • DUFIT THIERRY says:

        Réponse à M Tinatine : quelle personne ayant un minimum de bon sens croit à la sainteté de Paul VI ?

  7. Xavier S. says:

    Depuis Paul VI, il n’y a pratiquement plus de transmission de la vraie foi catholique aux enfants et aux adolescents dans le cadre des paroisses et des écoles conciliaires. On sensibilise beaucoup les jeunes aux malheurs du monde, mais on leur enseigne très peu de notions religieuses et doctrinales.
    Juste après le concile, avec l’aval tacite de Paul VI, on a supprimé les catéchismes et les cours de religion traditionnels, lesquels avaient la qualité d’exposer magistralement la religion de manière claire, complète et bien structurée, visant à former de bons pratiquants. Cette suppression est la cause principale de l’ignorance religieuse généralisée actuelle et de l’extinction de la religiosité post-concile.
    Comment ce Jean-Baptiste Montini peut-il être saint, s’il a laissé démanteler la formation religieuse traditionnelle des jeunes générations ?

    • Cadoudal says:

      Montini a toujours esquivé le débat doctrinal avec Mgr Lefebvre , qui le sollicitait avec insistance.

      la place de ce saint est en enfer.

    • Soupape says:

      A Xavier S.

      Je suis d’accord avec vous, mais j’aimerais apporter des précisions.

      1 – Au risque de choquer certains,

      je dirai que Montini, a très bien pu préconiser une “nouvelle méthode” d’évangélisation,
      en croyant qu’elle serait “efficace”, selon des critères pédagogiques purement humains,
      SANS VOIR qu’il se trompait,
      et quand il s’en est aperçu, il était trop tard pour faire marche arrière !

      En effet, selon d’autres informations,
      Montini est tout de même celui … qui a fini par “exiler” le fameux Bugnini …
      ce qui tend à prouver … qu’il s’est quand même aperçu … qu’on l’avait mené en bateau …

      Pour autant, proclamer la sainteté de Paul VI … était, pour le moins, inopportun.
      En comparaison, les saintetés du Curé d’Ars, ou de Catherine de Sienne,
      sont plus évidentes !

      2 – Il me semble que, au moins dans les années 1960 – 1970 et après,
      la foi personnelle intérieure de nombreux ecclésiastiques,
      était motivée par des considérations beaucoup trop vagues et inconsistantes,
      même si elles étaient sincères … (ce qui peut concerner la foi de Montini).

      Par exemple, j’ai entendu un jésuite âgé, de renom,
      dire qu’il y croyait “parce que c’était beau” ;
      d’autres ecclésiastiques avaient des motivations … à caractère “philanthropique”.

      Ce n’est pas cela, la Foi !

      En effet, celle-ci doit reposer sur :
      – l’intime conviction, acquise par lectures et relectures,
      que les évangiles décrivent un histoire vraie,
      réellement vécue, et transmise sans fioritures ni complaisance par les Apôtres.
      – une RELATION personnelle à Dieu, par une vie de prières vivante et durable,
      qui vient de ce qu’on tient pour acquis
      que Dieu est la Réalité, et pas seulement une “croyance” !

      Or beaucoup en sont encore au stade de la “foi-croyance”,
      au lieu d’en être au stade de la “Foi-Réalité”.

      “Est-ce que tu crois ?” – “Oui, je crois”.
      “Mais, ce que tu crois, c’est la Réalité, ou non ?” – “Ah, ben, … je n’en sais rien !”
      – ” … ! ”

      Sur ce point, il est symptomatique de constater
      que la plupart des croyants, même traditionalistes,
      ne savent expliquer leur Foi que par de vagues raisonnements “sur l’existence” de Dieu.

      Ils sont incapables d’argumenter
      en montrant que les évangiles décrivent une histoire vraie, profondément logique,
      (et annoncée par l’Ancien Testament, comme Jésus l’a expliqué aux disciples d’Emmaüs).

      Ils n’ont pas encore compris que si Dieu ne vient pas en Personne
      nous dire QUI il est, et ce qu’IL nous veut,
      ce qui pas nous qui pouvons l’inventer,
      ou alors, si nous l’inventons, c’est grave, … et ça ne se soigne pas toujours !

      Bref, on a fait un concile avec des prélats qui avaient une foi insuffisante …
      et il ne faut donc pas s’étonner du résultat …

      • Soupape says:

        Faute de frappe, 5ème ligne avant la fin :
        “ce N’EST pas nous qui pouvons l’inventer”
        au lieu de :
        “ce qui pas nous qui pouvons l’inventer” …

      • Réponse à M Soupape.
        “le Saint Esprit n’a pas été promis aux successeurs de Pierre pour qu’ils fassent connaître, sous sa révélation, une nouvelle doctrine, mais pour qu’avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la révélation transmise par les Apôtres, c’est-à-dire le dépôt de la foi.”(concile Vatican I). Donc le pape n’a pas à préconiser une “nouvelle méthode d’évangélisation”. Le devoir du pape est d’être le gardien de la foi catholique. Pas autre chose.
        Quant à Bugnini qui était franc-maçon il fut exilé, c’est exact, mais Paul VI a continué a imposer sa nouvelle messe protestantisée (consistoire du 24/05/76 puis affaire Mgr Lefebvre).
        Un pape qui abolit la sainte Messe pour la remplacer par une cène protestante commet le pire des crimes.

        • Soupape says:

          Réponse à TD.

          Ne confondez pas !

          Une méthode d’évangélisation … n’a RIEN A VOIR avec une “nouvelle doctrine” !

          Une méthode d’évangélisation relève seulement de la pastorale,
          (mais de la VRAIE pastorale, … pas des niaiseries édulcorées d’aujourd’hui !) …

          Elle consiste à trouver le meilleur moyen pour former les chrétiens,
          de façon à ce que :
          1 – ils comprennent la vraie doctrine, qui est nécessairement traditionnelle,
          (catéchisme d’abord, …
          PUIS lecture personnelle des Ecritures, guidée par de vrais prêtres,
          de façon à retrouver par soi-même l’essentiel du catéchisme)
          2 – ils DECIDENT de commencer à prier le Dieu des Apôtres de Jésus-Christ,
          d’abord par des prières spontanées (l’usage des formules vient après),
          et ont alors une vie de Prière spontanée, habituelle, et durable.
          3 – puis, en résultat des 2 premières étapes,
          ils ressentent (quasi physiquement)
          le désir d’avoir une vie Sacramentelle, et le commencement d’une union à Dieu.

          A mon sens, aucun Sacrement ne devrait être donné
          à des personnes qui n’ont pas encore
          une vie de Prière personnelle et habituelle,
          et ne sont pas encore capable d’en parler,
          ni d’en exposer raisonnablement les motifs …

          Ces étapes successives prennent du temps, qui se chiffre en ANNEES …

          Bien entendu, au cours de ces années préparatoires,
          les commençants (ou recommençants)
          s’efforcent aussi de réduire le nombre de leurs péchés …
          (en demandant l’aide du Dieu des Apôtres de Jésus-Christ !)

          Voilà, selon moi, un exemple résumé de pastorale adaptée à notre temps …
          formant des chrétiens solides,
          et destinée spécialement aux adultes qui recommencent à croire…

          Mais il faut aussi l’adapter à d’autres publics, dont celui des enfants,
          et je laisse cela aux spécialistes …

          • DUFIT THIERRY says:

            Réponse à M Soupape : en ce qui concerne le pontificat de Paul VI je vous conseille de lire l’article de Jérome Bourbon dans Rivarol du 17/10.
            Je n’approuve pas et ne partage pas toutes les positions de Jérome Bourbon (notamment son sédévacantisme) mais je dois reconnaitre que son article sur Paul VI est une excellente analyse.

            • Soupape says:

              A Thierry DUFIT.

              Merci de votre référence. Je vais essayer de trouver cet article.

              Comme vous le savez peut-être,
              je n’ai jamais rien compris à Paul VI,
              puisque c’était l’époque
              où mes jésuites nous avaient fait tourner en bourrique,
              mes camarades et moi, …
              si bien que beaucoup d’entre eux ont “perdu la foi” …
              faute … de ne JAMAIS l’avoir eu vraiment, … tout comme moi ! …

              A l’époque nos jésuites étaient néo-marxistes,
              et nous ignorions tout des fronc-massants …

              J’ai donc abandonné les pratiques liturgiques et sacramentelles,
              puisque je n’y comprenais rien,
              et n’y avait d’ailleurs JAMAIS compris grand chose,
              bien qu’ayant fréquenté “les bons Frères”, à l’époque de Pie XII …
              conservant toutefois un style de vie chrétien.

              Maintenant que Dieu m’a pris par la main,
              je mesure ce qui m’a manqué.
              C’est pourquoi je cherche à développer un type de pastorale
              sur le “créneau” où il me semble pouvoir être efficace.

    • Tinatine says:

      Exact “:vous reconnaîtrez l’ arbre à ses fruits “.

  8. Par-contre le merveilleux petit Van, martyr du Vietnam, dont on ne peut lire l’histoire sans pleurer à chaque page…n’est toujours pas bienheureux. Il ne faut surtout pas froisser le régime communiste athée.

    • Aube de la Force says:

      Les martyrs de la foi catholique n’intéressent pas ce “pauvre” pape.Il préfère s’apitoyer sur tout ce qui n’est pas catholique.Pour les Catholiques,”en toute humilité”, il laisse Dieu reconnaître les siens.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

1500 récoltés 33.500 € manquants

1500 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.500 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !