Prenant le relais de l’attaque menée il y a quelques jours par les réseaux gaucho-maçonniques contre l’abbé Chautard, c’est au tour du média qatari AJ+  de se déchaîner contre le catholicisme traditionnel dans le seul but de détourner cette fois l’attention des préoccupations légitimes à l’égard de la présence de réseaux islamistes sur le territoire français.

La vidéo ci-dessous assemble des extraits de sermons de nombreux prêtres de la Fraternité Saint-Pie X et cherche à attiser la furia gaucho-maçonnique à l’encontre de l’église Saint-Nicolas-du Chardonnet. La séquence a pour titre « Séparatisme : une église proche de l’ultra-droite en plein centre de Paris ». Au passage, la séquence évoque aussi Civitas.

AJ+, un « outil de soft power » du Qatar, pays islamique

AJ+ est un média par internet lancé en 2014, faisant partie du groupe d’Al Jazeera Media Network, et dont le siège est au Qatar. Ce média est diffusé en quatre langues : anglais, espagnol, arabe et français. Il propage de courtes vidéos via les réseaux sociaux, comme YouTube, Facebook ou Twitter, et vise les « personnes qui ont un mode de consommation de l’information différent » et les plus jeunes.

Interrogée en 2018 par Libération, la directrice de la rédaction Dima Khatib, explique vouloir « être la voix de tout le monde », et « offrir plus d’espace aux moins privilégiés, faire entendre la voix de ceux qui n’en ont pas ».

La ligne éditoriale de la rédaction française fait régulièrement la part belle aux revendications du lobby LGBT+, aux discours antiracistes et écologistes. Un positionnement très éloigné de la politique islamique menée au Qatar !

La rédaction française d’AJ+ a donc pour mission de saper les fondements de la société française et de la civilisation chrétienne tout en préparant le terrain à l’islamisation de la terre de France. Les vidéos d’AJ+ font la promotion des indigènes de la République, du voile islamiques et de Tariq Ramadan ». Dénonçant cette succursale francophone d’Al Jazeera comme « un instrument du soft power de l’émirat du Golfe », l’hebdomadaire Marianne avait relevé qu’une enquête de la chaîne sur les conditions de travail des ouvriers dans l’émirat qatari s’était transformé en « un spot promotionnel pour le Qatar. »

Le journal Libération avait également désigné ce média comme un « outil de soft power » du régime de Doha.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Colloque sur Saint Joseph

Plus de 9h de conférences pour seulement 5.00 € ! Pourquoi s’en priver ?

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :