Au cours du vol qui le ramenait d’Irlande où il a participé à la 9e rencontre mondiale des familles, très gay-friendly, le pape François a tenu sa traditionnelle conférence de presse avec des journalistes sélectionnés qu’il a brossé dans le sens du poil.

Étonnamment ce pape qui se veut anti-conformiste, libre d’expression et insoumis aux diktats de l’argent et du pouvoir, a une large confiance en cette presse que fustigeait déjà en son temps le célèbre Balzac comme « un quatrième pouvoir dans l’État : elle attaque tout et personne ne l’attaque ». Soumise aux financiers cosmopolites et mondialistes à qui elle appartient, la presse mainstream est devenue un organe de propagande de la pensée unique dans une société toujours plus dépendante de l’information médiatique. Et c’est sur ce pouvoir corrupteur et manipulateur de l’opinion publique, que le pape argentin teint à s’appuyer pour redorer son image.

Éclaboussé par les scandales sexuels et homosexuels (bien plus que pédophiles) qui secouent l’Église américaine et les graves accusations portées contre lui par l’ex-nonce Mgr Carlo Maria Viganò dans ce contexte, le pape François en a appelé aux journalistes du système, présents dans l’avion qui le ramenait à Rome, pour retrouver l’image idyllique de ces premières années de pontificat.

Mgr Viganò soutient, dans une longue déclaration publiée sur LifeSiteNews le 25 août dernier, avoir informé le pape actuel, dès juin 2013, de la vie homosexuelle et des abus sexuels commis sur des séminaristes et des prêtres par l’ex-cardinal de Washington Theodore Edgar McCarrick. Il dénonce le fait qu’aucune sanction n’ait été prise par la suite contre McCarrick, bien au contraire. Mgr Viagno affirme sans crainte que François « a continué à couvrir McCarrick » et non seulement il « n’a pas pris en compte les sanctions que le pape Benoît lui avait infligées » mais a également fait de McCarrick « son conseiller de confiance ». Il termine en demandant la démission du pape François.

La réponse du pape à ces terribles accusations a été de s’en remettre au jugement des journalistes : « Lisez-le vous attentivement [le dossier de l’ex-nonce qui compromet sérieusement le pape lui-même,ndlr] et faites-vous un jugement. » Parce que dit-il « le communiqué parle tout seul et vous vous avez la capacité journalistique pour tirer les conclusions ». C’est en réalité un véritable appel au secours qu’il lance à ces faiseurs d’opinion, passés maîtres en propagande de désinformation.

On savait le pape François très soucieux de l’image que renvoient de lui les médias mainstream. Cette confiance qui leur accorde benoîtement, au paroxysme de cette crise pontificale sur fond d’abominables scandales sexuels commis par des membres éminents de la hiérarchie conciliaire, témoigne abondamment de sa peur de perdre leur soutien. Qu’il obtiendra certainement mais contre quelle nouvelle soumission à leurs diktats politiquement et sexuellement corrects ?

Quant à nous, à MPI, après lecture de cet impressionnant réquisitoire de Mgr Vigano contre les agissements du pape François en faveur du cardinal McCarrick, si les faits rapportés s’avèrent vrais, comme l’ex-nonce, nous tirons la conclusion qu’ »il doit reconnaître ses erreurs et, conformément au principe proclamé de tolérance zéro, le Pape François doit être le premier à donner l’exemple aux cardinaux et aux évêques qui ont dissimulé les abus de McCarrick, et démissionner avec eux. »

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 commentaires

  1. Pierre Mary de Montamat says:

    Vous devriez vous saisir de l’autre point abordé par François: « Quand cela se manifeste dès l’enfance, il y a beaucoup de choses à faire, par la psychiatrie, pour voir comment sont les choses. C’est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans »,… dixit François dans l’avion.

    Et ce que rapporte VA sur le verbatim de la conversation, qui a été modifié par le Vatican, est stupéfiant.

    Le service de presse du Vatican au service de la vérité, bien sûr…

  2. Daniel Daflon says:

    Vous pensez bien que le pape, qui a largement démontré par ses actions, ses déclarations et son soutien aux milieux homosexuels LGBT, ainsi que par ses relations FM, ne va pas lacher le pouvoir aussi facilement. Il va au contraire, s’accrocher comme une bernique sur son rocher, pour rester à la tête de l’Eglise et continuer à la saper de l’interieur, à la plus grande joie de ses amis FM et autres politicards pourris, pour tenter de la détruire complètement.
    A ce jour, il a, certe, fait beaucoup de mal, mais il n’a pas encore gagné.

    • MA Guillermont says:

      Juge et parti(e) ne font pas bon ménage .
      Bergoglio a perdu tout crédit dans la balance d’amour , de justice et d’équité …
      Il est l’homme de toutes les hérésies assis sur le trône de St Pierre , entièrement vendu au Diable …
      Âpre combat !
      Que-reste-t’il de crédit , de soutien aux partisans de Jésus-Christ entre forces adverses disproportionnées ?
      Rester honnêtes avec nous-mêmes , démêler le vrai du faux , poursuivre objectivement la lutte CONTRE le vice , agir toujours , ne désespérer jamais !
      Merci Daflon , Chrétien , qui prêchez la bonne parole …

      • hathoriti says:

        ” les prêtres, mes fils de prédilection, sont devenus des cloaques d’impureté…” ( la Sainte Vierge à la Salette) . Cloaques d’impureté couverts par l’antipape bergoglio ! Tout se délite partout, les gouvernements ne pas dignes de gouverner, excepté quelques-uns sur lesquels les journaleux et autres collabos traîtres tirent à boulets rouges et l’Eglise est dirigée par un “pape” qui lui préfère l’islam et la submersion mahométane…jusqu’où irons-nous comme cela ?

        • MA Guillermont says:

          Nous irons jusqu’au meilleur , après être passé par le pire …
          Nous gagnerons par Dieu , avec Dieu et en Dieu , la Victoire des Coeurs Unis de Jésus et de Marie !
          Tout homme qui le veut vraiment sera sauvé .

  3. Chère Francesca,
    Il va démissionner de quoi ce faussaire ? On ne peut démissionner d’une charge que l’on n’occupe pas. C’est l’évidence même.Il n’est pas pape,parce qu’aucun pape ne peut être hérétique ou apostat et demeurer pape..Lisez ce qu,enseigne l’Église et les grands théologiens à cet effet.
    Votre dilemne ne peut être résolu autrement. Que l’Esprit vous éclaire et vous donne le courage d’agir en conséquence. À bon entendeur ,salut!

  4. DiesIrae says:

    Le pape François n’est rien, c’est Vatican II qu’il faut rayer d’un trait de plume. Il seront nombreux sur le carreau, et alors ? Il iront balayer les rues (celles de Paris par exemple) pour gagner leur pain quotidien.

    • hathoriti says:

      très juste !

    • Pierre Mary de Montamat says:

      Je comprends que vous soyez en colère et que vous souhaitez envoyer au balayage ces gens-là. Si c’est leur vie de pénitence, très bien ! (Mais nous faut-il encore des migrants à Paris ??? lol)
      Par contre, je ne partage pas votre opinion sur la 1° phrase. François a toutes les apparences du Pape, c’est à dire le Chef de l’Eglise, le Souverain Pontife… et ce n’est pas rien ! qu’en est-il en réalité ? c’est un ‘mystère’ pour nous.
      Ce sont des hommes qui ont fait Vatican II. Ca n’est pas tombé du ciel comme le Coran. Car l’Eglise est avant tout hiérarchique. Que des évêques se lèvent (enfin !!!!!!!) pour contester les occupants du pouvoir suprême dans l’Eglise est excellent – pour ne pas dire normal.
      Maintenant, Vatican II dans ses textes principaux est erroné, je suis bien d’accord. Et l’on en voit les funestes fruits, qui vont encore perdurer – mais jusqu’où ?

    • DUFIT THIERRY says:

      Bien d’accord avec vous. C’est bien Vatican II et ses mauvais textes qui sont à l’origine de toute cette destruction de l’Eglise. Mgr Lefebvre l’avait vu dès 1966. Voir la lettre de Mgr Lefebvre au cardinal Ottaviani du 20/12/1966.
      Maudit soit ce concile.

  5. Etienne says:

    Il faut une enquête sur les 2 derniers conclaves (2005 et 2013) afin de savoir si, parmi les cardinaux réunis, certains n’étaient pas excommuniés “latae senteciae” par rapport aux règles fixées pour l’organisation des conclaves.

    Des informations qui traînent par-ci par-là, plus le rapport Vigano donnent à penser que c’était bien le cas pour un certain nombre de ténors, dont le cardinal de Buenos Aires.
    Ils n’ont sans doute pas reçu l’absolution du pape démissionnaire.

    Dans ce cas, le conclave de 2013 serait pourri de chez pourri. Et le pape sorti de la comédie, le pire des chevaux de cirque. (Ce dont on a pu se rendre compte.)

    • Pierre Mary de Montamat says:

      Vous touchez là le point le plus mystérieux de la situation: Où est l’Eglise ?
      Mgr Schneider a évoqué récemment le cas du Pontife se séparant du Christ…
      Vaste question à ne pas trancher trop vite par des opinions ou des articles canoniques isolés.
      Question complexe et impossible à trancher par vous et moi.
      Le fait que plusieurs évêques aient réagi clairement est dans le bon sens… Ca progresse
      Je voudrai rendre ici hommage aux clercs et laïcs (en petit nombre) qui ont appréhendé la réalité il y a 37 ans déjà… Leurs efforts pugnaces ont enfin leurs effets. Deo gratias.
      Qui vivra verra. Veni Sanctae Spiritus.

      • pamino says:

        (Ecclesia supplet : )
        Veni, sancte Spíritus,
        Et emítte cǽlitus
        Lucis tuæ rádium ;

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !