Femme et pro-migrant, laïc, c’est le nouveau sous-secrétaire d’État du Saint-Siège. Une décision historique prise par le pape François qui signe d’une pierre politiquement correcte l’entrée des femmes aux plus hautes fonctions administratives du petit Etat à la tête de millions et millions d’âmes. Une innovation féministe et immigrophile qui s’inscrit bien dans la ligne de la révolution progressiste et New Age initiée par El papa argentin, elle-même partie prenante dans la mondiale révolution arc-en-ciel qui inverse tout, déconstruit tout, pour bâtir un utopique paradis terrestre.

Au cours du débat, très moderne et mondain, sur la parité des rôles au Vatican, lieu d’hommes par excellence, blancs par dessus le marché, à abattre, transformer, recycler aux couleurs arc-en-ciel selon la bien-pensance, Jorge Maria Bergoglio a opté pour nommer  Francesca Di Giovanni  à un rôle central au « ministère des Affaires étrangères » du Saint-Siège, la fameuse Secrétairerie d’État.

Ce choix de l’actuel pontife ne peut passer inaperçu tellement il est révolutionnaire, et, en même temps, une soumission aux injonctions du mouvement féministe qui était intervenu exactement sur ce thème du rôle des femmes dans l’Église au cours du Synode pour l’Amazonie, et est revenu dessus dans le dernier numéro du magazine Donne Chiese Mondo, un supplément de l’Observateur romain, conçu et dirigé par des femmes uniquement,-fi de la parité dans le contexte féministe. Ce qui est bien une preuve que ce Synode soi-disant destiné uniquement à la région amazonienne a bien des répercutions universelles, comme le craignaient les membres conservateurs de l’Église officielle.

Francesca Di Giovanni, d’après l’agence de presse Adnkronos, aura la mission de s’occuper des rapports multilatéraux. Elle a déjà commenté sa nomination comme « une décision innovante » :

« C’est la première fois qu’une femme a un rôle dirigeant au sein de la Secrétairerie d’État. »

Concernant le cadre de sa mission, qui s’inscrit dans les relations diplomatiques, elle a ajouté :

« En quelques paroles on peut dire qu’il s’agira de traiter des rapports qui concernent les organisations inter-gouvernementales au niveau international et cela comprendra les réseaux des traités multilatéraux, qui sont importants parce qu’ils sanctionnent la volonté politique des Etats par rapport aux différents thèmes concernant le bien commun international : nous pensons au développement, à l’environnement, à la protection des victimes des conflits, aux conditions des femmes, et ainsi de suite. »

Francesca Di Giovanni est considérée dans les médias du système « une juriste en première ligne pour les migrants et les réfugiés ». Ainsi, elle devient un atout dans les mains du pape François pour imposer, dans le cadre des relations diplomatiques multilatérales, la pastorale bergoglienne de l’accueil.

Fait à noter, ce nouveau sous-secrétaire d’État appartient au mouvement des Focolari, un de ces mouvements nés après le Concile pour faire avancer l’œcuménisme et le multi-religieux dans les esprits post-catholiques des temps modernistes, ce qui en fait un allié parfait pour œuvrer à l’instauration de la société multi-culturelle, arc-en-ciel, plurielle, ce village global et coloré voulu par les temples occultes. Mme Di Giovanni est l’arché-type de la convergence de toutes les luttes post-modernes, mêlant dans une interdépendance éloquente féminisme, immigrationnisme, droits Lgbtqi, réchauffement climatique… La révolution bergoglienne se conjugue en arc-en-ciel et mondialisme.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

La 4ème Fête du Pays Réel se déroulera sur deux jours, les samedi 28 et dimanche 29 mars 2020.
Achetez dès maintenant votre ticket d'entrée !
Gratuit pour les moins de 12 ans

8 commentaires

  1. Ah oui, d’accord cette dame est Focolari, mouvement que je connais puisque j’en ai fait partie…
    Peu de temps en fait, car j’ai vite découvert la supercherie, imaginez;
    Etre toujours d’accord avec tout le monde et vivre dans l’humilité à travers ce credo?
    Rejoindre une communauté où l’on vous oblige à visionner des vidéos interminables de la fondatrice, Chiara Lubich qui est considérée comme une sainte et dont il faut avoir les livres. Question réccurente; as-tu ce livre? Pense à apporter de l’argent pour les livres.
    Ce sont trois religieuses Ursulines qui ont essayé de m’entraîner dans leur délire, je suis vraiment triste pour elles.

    • Pour le coup says:

      Lubich ?
      Mais c’est encore juif tout ça !

    • Sandro Magister en parle un peu ici
      https://www.diakonos.be/settimo-cielo/jesuites-contre-focolari-la-beatification-de-chiara-lubich-remise-en-question/
      Mais Martini était un fumier de progressiste. Paniers de crabes, serviteurs de Satan

    • Fauchille says:

      Ce que vs décrivez sur les modes opératoires des foco je l’avais constaté aussi chez les dits Petits Gris, chez les bethléemites de la mère Marie, à l’Emmanuel, chez les ex Lion de Juda et Béatitudes…avec leur nuits mystiques…etc. ..une hystérie collective idéologique dirigée par des manipulateurs de renom. Ayant découvert que la tiare papale ,déposée par Paul VI,en signe d’humilité !!!??? au moment du concile ecclésistico gélatineux VAT II, et bien que cette tiare leur était tombée sur le crâne, ( comme l’écrivait le père Louis Boyer) et ils s’autoproclamaient docteur de l’Église et consubtantiels au St Esprit.
      Résultats : des sectes de bargos. Qui firent et défient des pans entiers de l’Église en France. Chercher l’erreur.

      • Oui, ce sont vraiment des manipulateurs, institutions pyramidales, afin de créer une opacité totale…
        Sur les vidéos de la fondatrice des Focolaris, on la voit, un coup à l’ONU, un coup avec le président italien, un coup avec celui des USA, un coup avec la société Charlemagne puis avec le pape JP2 son grand ami et confident… bref, toujours en compagnie des “grands de ce monde” de façon à crédibiliser le projet.
        Tandis que les petites mains sont exploitées à outrance, il y a de nombreux témoignages sur le net; Suicides, dépressions, perte de repères, division dans les familles, divorces, isolement des jeunes par rapport à tout ceux qu’ils ont connu…
        Le sourire de la dame sur la photo en dit long…

  2. Il va bien falloir la créer cardinal et bientôt l’élire pape pour faire moderne!
    Cette fois-ci, les grenouilles de bénitier ont pris le pouvoir; ça va produire une pagaille indicible!!!

    • Katrine says:

      En quoi est-ce un crime de nommer une femme à cette fonction ? C’est à une femme que la Résurrection a été annoncée, c’est encore à une femme que le ressuscité s’est montré en premier, Saint Paul s’est appuyé sur un couple (Pricilla et Aquila) pour annoncer l’Evangile. Le message du Christ est-il dans nos querelles ou dans l’annonce d’un monde nouveau ?

  3. L’appartenance de cette personne au mouvement focolari est emblématique d’une conception de Dieu diamétralement opposé à celle de la Trinité, il est essentiel de le signaler et de combattre sur le terrain théologique. Charia Lubich était gnostique : pour elle, Jésus est un homme parmi d’autres, plus lumineux que les autres, certes, mais Il n’est pas plus fils de Dieu qu’un autre… La Gnose s’impose sans se découvrir ; c’est la définition deVatican II. Tous ces mensonges et ces dissimulations qui désorientent les fidèles en sont la manifestation. L’Eglise du Christ doit en être pleinement consciente et bien instruire les fidèles pour les affermir dans la foi.