Drapeau-de-la-Slovaquie

Le gouvernement de la Slovaquie a déclaré mercredi qu’il accepterait  uniquement des chrétiens parmi les 200 réfugiés syriens devant être accueillis dans le cadre des plans de réinstallation des réfugiés de l’Union européenne (UE).

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Ivan Metik, a souligné que les musulmans ne seront pas acceptés, car «ils ne se sentiraient pas à la maison“, entre autres raisons parce qu’il n’y a pas de mosquées dans le pays.

Nous voulons aider l’Europe avec cette vague d’immigration, mais nous sommes seulement un pays de transit, les gens ne veulent pas rester en Slovaquie” a déclaré le porte-parole slovaque à la télévision britannique BBC.

«Nous pourrions accueillir 800 musulmans, mais il n’y a aucune mosquée en Slovaquie. Comment va-t-on intégrer les musulmans s’ils n’aiment pas rester ici?“, a demandé Metik.

Le porte-parole de la Commission européenne, Annika Brethard, a refusé de commenter pour le moment la position slovaque, mais a rappelé que les Etats de l’UE ne peuvent pas adopter des positions discriminatoires. Pour sa part, le porte-parole de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en Europe centrale, Babar Baloch, a demandé aux gouvernements européens qui adoptent une approche inclusive à consider la relocalisation des réfugiés.

La Slovaquie recevra 200 réfugiés vivant actuellement dans des camps en Turquie, en Italie et en Grèce conformément au plan, destiné à abriter un total de 40.000 personnes. Le plan a été approuvé, après que quelques pays, dont la Slovaquie, aient refusé d’accepter des quotas.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :