Syrie – Le Parlement syrien a adopté le 13 février 2020, à l’unanimité, une résolution reconnaissant et condamnant le génocide commis par l’Etat ottoman contre les Arméniens au début du 20e siècle.

Cette résolution a aussi condamné toute tentative menée par n’importe quelle partie pour ignorer ce génocide et en déformer la réalité, affirmant que ce crime est le plus abominable commis contre l’humanité.

La résolution exprime la pleine sympathie avec le peuple arménien ami, et confirme que les Arméniens, les Syriaques et les Assyriens avaient été les victimes d’une liquidation ethnique systématique et de massacres collectifs commis par les Ottomans à l’époque.

Dans une allocution à cette occasion, M. Sabagh, président de l’Assemblée parlementaire syrienne, a indiqué que les Syriens connaissent plus que les autres ce genre de crime, vu qu’ils font la cible du terrorisme horrible et des crimes commis par le même criminel.

Il a appelé tous les pays du monde à condamner le génocide et à ne pas l’ignorer.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Excellente resolution…et en plus, c’est tres adroit politiquement. Vive la Syrie.

  2. C’est pour cela que la Turquie attaque la Syrie à la demande des terroristes sionistes. Je me demande ce qu’attend la Russie pour mettre une raclée au dictateur Erdogan. La Turquie n’est pas la Pologne, je pense que les occidentaux ne vont pas mourir pour elle.

  3. Etienne says:

    Si un état de l’OTAN est l’agresseur, il ne devrait pas être soutenu par l’ensemble.

    Cependant, en Syrie, des états otaniens – et non des moindres – sont des agresseurs complices.
    De là à entrer en guerre contre la Russie, pour venir en appui aux ambitions de l’islamiQUE/ISTE Erdogan… Il y a 1000 choses plus intelligentes à mettre en branle rapidement.

  4. Le génocide commis par l’Etat ottoman contre les Arméniens au début du 20e siècle… ou plus précisément commis par les “jeunes Turcs”,

    Comment expliquer d’ailleurs l’incroyable dérive des Jeunes-Turcs, fondateurs d’un parti politique libertaire qui, une fois au pouvoir, ont sombré dans le meurtre de masse en déclenchant, entre autres, l’extermination de leurs anciens alliés arméniens ?

    C´est très simple ! Que l´on se penche sur les Dönme dont plus tard Kemal Ataturc se révèle en être, et la franc-maconnerie…

    “« Les juifs », affirment-ils, « ont eu un rôle essentiel dans l’histoire en faisant la promotion de la propagande ottomane au moment-même où le massacre des Arméniens continuait ».
    Selon l’historien, Talaat bénéficiait d’une « presse juive particulièrement favorable » à Istanbul et à l’étranger dans la période du génocide – de manière plus remarquable en Allemagne, où des journaux tels que le Deutsche Levante-Zeitung saluaient en Talaat un « responsable d’exception » et « le sauveur de la Turquie impériale ».

    L’historien rappelle combien de juifs loyaux envers l’Empire ottoman détournaient le regard devant les souffrances des Arméniens. Parmi eux, des personnalités comme Alfred Nossig, qui a aidé à fonder l’AJK (General Jewish Colonization Organization) et l’Organisation sioniste (ZOA).
    Les deux entités avaient pour objectif de faire un travail de lobbying juif dans tout le Moyen-Orient et ailleurs, et avaient par conséquent encouragé des liens plus étroits entre juifs et Ottomans.

    « La question juive » a forcé certains juifs à tenter d’obtenir des faveurs politiques de la part des Ottomans, qui conservaient alors une influence encore considérable au Moyen-Orient. Mais la dynamique de pouvoir a également fonctionné dans l’autre sens, explique l’historien.
    « La relation de Talaat avec les juifs, à cette époque, lui a donné un poids international considérable qu’il a utilisé avec succès pour détourner l’attention de l’Arménie », déclare Kieser.

    « Au printemps 1915 – une période de lune de miel pour les sionistes à Istanbul – Talaat s’est assuré qu’il n’y aurait pas de problème à l’international parce qu’il voulait frapper les Arméniens », indique Kieser.

    https://fr.timesofisrael.com/des-juifs-ottomans-soutenaient-les-architectes-du-genocide-armenien/

  5. Geneviève says:

    “Cette résolution a aussi condamné toute tentative menée par n’importe quelle partie pour ignorer ce génocide et en déformer la réalité, affirmant que ce crime est le plus abominable commis contre l’humanité.»

    J’ai l’impression que les éternels pleurnicheurs ne vont pas apprécier : oser dire qu’il y en a d’autres qui ont plus été persécutés qu’eux !!!