Soeur Teresa Forcades est une moniale bénédictine qui n’a de bénédictin que l’habit. Soutenue par sa communauté du monastère de Sant Benet à Monserrat en Catalogne, laissée libre de s’exprimer par l’évêque du lieu, jamais admonestée par la Rome bergoglienne, elle promeut tous les ‘stéréotypes lgbt’ à la mode aujourd’hui et cumule bien des fonctions pseudo-humanitaristes.

Gauchiste de cœur, militante féministe pour le droit des femmes à disposer de leurs corps, fondatrice d’un mouvement social anticapitaliste et indépendantiste catalan, se définissant docteur en « théologie féministe » grâce à un diplôme en théologie obtenu dans une école protestante, bercée par la théologie de la libération, activiste sociale, cette nonne d’une cinquantaine d’année ne pouvait pas ne pas prendre fait et cause pour les droits des invertis.

Auteur de différents ouvrages célèbres en Espagne, elle a publié dernièrement « Nous sommes tous différents. Pour une théologie queer » dont le titre à lui seul annonce les couleurs arc-en-ciel.

Le 15 juillet dernier, elle a déclaré au quotidien italien mainstream La Repubblica :

« Je crois que le mariage homosexuel doit être reconnu comme un sacrement parce que ce qui constitue le sacrement du mariage est ce que ce lien humain particulier  a en commun avec la vie de la Trinité et la vie de la Trinité n’a rien à faire avec la complémentarité de genre ou sexuelle et rien à faire avec le fait d’avoir des enfants. »

Avec Soeur Teresa Forcades, seul la première partie de l’adage « l’habit ne fait pas le moine… » lui sied. La suite « …mais il y contribue » ne se prête pas à cette ‘théologienne’ en pékin plus protestante et homosexualiste que catholique bénédictine…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 commentaires

  1. balaninu says:

    Quel mal cela fait-il à la religion catholique de Notre Seigneur !! que de larmes versées par Lui !!!!!!!

    • Jésus a toujours encouragé les pécheurs à ne plus pécher ! Et encourager les perversions, dénaturer les messages de l’Évangile, c’est commettre le péché contre l’Esprit, qui consiste à inverser le Bien et le mal.
      A ce train, si on écoute ces déviants, dont le faux pape françois, on admet le meurtre, la pédophilie, etc etc.

  2. Cadoudal says:

    avec Vatican II – Assise, c’est l ‘inversion complète des valeurs;

    le bien, l ‘ordre naturel et l’ ordre surnaturel , est devenu le mal

    le péché , la révolte contre l’ordre naturel établi par Dieu, est devenu le bien.

    ne pas compter sur Dingoglio pour indiquer le Nord.:

    “il suffit que chacun définisse son Bien et son Mal , pour que les choses aillent bien”
    (Dingoglio à Scalfieri; la Repubblica 10.2013)

  3. Cadoudal says:

    Eugenio Scalieri .
    Votre Sainteté, existe-t-il une vision unique du Bien ? Et qui en décide ?

    pape François:
    “Tout être humain possède sa propre vision du Bien, mais aussi du Mal. Notre tâche est de
    l’inciter à suivre la voie tracée par ce qu’il estime être le Bien.”

    donc à encourager les prêtres et les religieux de Sodome et Gomorrhe

  4. Cadoudal says:

    E.Scalfieri :

    Votre Sainteté, vous-même l’aviez écrit dans une lettre que vous m’avez adressée.
    La conscience est autonome, disiez-vous, et chacun doit obéir à sa conscience.
    A mon avis, c’est l’une des paroles les plus courageuses qu’un Pape ait prononcée.

    pape François
    “Et je suis prêt à la répéter. Chacun à sa propre conception du Bien et du Mal et chacun
    doit choisir et suivre le Bien et combattre le Mal selon l’idée qu’il s’en fait.
    Il suffirait de cela pour vivre dans un monde meilleur.”

    Dingoglio indique le chemin du Paradis pour les gays et tous les déviants malades.

    • Geneviève says:

      Merci Cadoudal pour vos rappels des inepties théologiques de Dingoglio !

      Bien sûr qu’il faut suivre sa conscience, mais à condition qu’elle soit soumis à l’ordre divin. Les modernistes ont oublié que la conscience doit d’abord être éduquée avec la catéchisme pour qu’elle puisse ensuite devenir une boussole sûre.
      Ils ont mis de côté le péché originel qui a pourtant aussi corrompu la conscience, sinon nous serions déjà au paradis si nous pouvions compter sur nous même sans se tromper !
      L’humilité, ils ne la connaissent plus, celle qui nous fait implorer notre Créateur pour qu’il nous guide !

      Depuis deux jours ce commentaire ne veut pas passer !

  5. MA Guillermont says:

    Une fidèle de Jorge-Maria Bergoglio , … au service du pouvoir politique !
    Le service de Dieu présenté à cette sauce infâme par cette est injure au Créateur , contraire à l’Evangile de Jésus-Christ .
    Une âme orgueilleuse , pleine de perversité …

  6. Voilà une femme comme Satan les aime (pourtant, il n’aime pas grand monde celui-là)
    Un de ses slogans: “Jésus est d’extrême-gauche”.
    Docteur en médecine, elle est opposée aux vaccins de masse. Comme quoi, on ne peut pas se tromper sur tout. Je préférerais qu’elle soit une vaccinaliste fanatique plutôt qu’une avorteuse propagatrice de la culture de mort.

    • Vous vous trompez. Satan la déteste autant que les autres, sûrement plus même, puisqu’elle est “religieuse”. Il a donc intérêt à la perdre, c’est un plus gros poisson pour lui, d’un plus gros prix face à Dieu.
      Alors et en enfer, elle souffrira plus que les autres, car Dieu reste toujours le Maître.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

45 % 19.170 € manquants

15.830 € récoltés / 35.000 € nécessaires
Mis à jour le 26/03/2019

Il nous reste cependant 19.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !