lgbt-UE-MPI

Avec une mauvaise foi crasse, quantité de médias complices du pouvoir clament ces jours-ci que la théorie du genre n’existerait pas et qu’elle serait une fabulation réactionnaire.

Il suffit pourtant  de prendre connaissance de la « Feuille de route de l’UE contre l’homophobie et la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre » pour s’apercevoir qu’il ne s’agit pas d’un épouvantail mais d’un vrai danger qui s’étend. Bien entendu, ce rapport est indigeste, rédigé dans un langage de technocrate et rebutera la plupart de ceux qui voudraient s’y intéresser pour comprendre l’esprit – l’idéologie, faudrait-il écrire – de ce document officiel.

C’est le député européen autrichien Ulrike Lunacek, Vice Président de l’Intergroupe du Parlement européen sur les droits LGBT qui en est le rapporteur. Ce qui explique que certains parlent du « rapport Lunacek ».

D’emblée, il saute aux yeux que les auteurs du rapport sont des adeptes du mondialisme et n’ont aucune intention de laisser les Etats membres conserver la moindre souveraineté dans les domaines traités. Le concept de subsidiarité est inconnu, place à la globalisation.

D’autre part, il ne fait pas de doute que le lobby homosexuel ILGA Europe a fortement inspiré le contenu de ce rapport.

Bien sûr, on nous dira que ce rapport sera amendé. Mais il s’agit bien de forcer la mise en place d’un calendrier européen au profit d’un nouvel ordre sexuel mondial. Au nom d’une prétendue recherche d’égalité et de lutte contre de pseudo-discriminations, ce rapport promeut un nouveau totalitarisme.

(photo : Mme Lunacek, rapporteur de cette “feuille de route pour l’UE”, s’exprimant devant le lobby LGBT)

Les médias complices ne manquent pas d’ironiser quant au complotisme de ceux qui dénoncent la théorie du genre et y voient un plan concerté. Mais la « Feuille de route de l’UE contre l’homophobie et la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre » évoque bien « une stratégie ou un plan d’action » en vue de la réalisation de ses objectifs au sein de l’ensemble des pays de l’UE qui passe notamment par des « mesures spécifiques en faveur des personnes transsexuelles et intersexuées » et recommande d’ « inclure l’identité de genre parmi les motifs de discrimination interdits ».

S’il devait être suivi, ce rapport aurait des conséquences pratiques dans de nombreux domaines. En matière d’emploi et de travail, envisageons une conséquence pratique de la note concernant « les personnes transgenres et intersexuées ». En tant qu’employeur, vous embaucher pour un poste commercial un homme. Mais son contrat étant signé, celui-ci décide de se présenter à ses activités professionnelles vêtu en femme sous prétexte d’être « intersexué ». Que pourra faire l’employeur ? Rien, sous peine de se faire condamner pour discrimination. Et tant pis si les clients se plaignent et vont voir ailleurs…

Ce rapport souhaite la mise en place de « programmes destinés à la jeunesse et à l’éducation », de « recherches sur les enjeux sanitaires spécifiques aux personnes LGBTI » et veut « retirer les troubles de l’identité de genre de la liste des troubles mentaux et du comportement ».

On recommande aux avocats de Dieudonné la lecture de ce paragraphe : « veiller à ce que les droits à la liberté d’expression et de réunion soient garantis, en particulier pour ce qui concerne les marches des fiertés ». Ça marche aussi pour une hetero pride ?

En revanche, le rapport insiste bien sur l’objectif d’une réforme du droit pénal en vue de criminaliser ceux qui remettent tout cela en cause.

Un point est également consacré aux adaptations nécessaires en matière de politique migratoire et de droit d’asile afin d’ouvrir bien grand les portes aux immigrés LGBTI.

Tout cela correspond exactement à divers engagements pris par François Hollande et son gouvernement devant leurs amis du lobby « Homosexualité et Socialisme »…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :