Occupée depuis 72 ans par les Américains, soumise à un lavage de cerveau intensif et dirigée par un gouvernement de collaboration, l’Allemagne est soumise à l’aspect le plus connu de l’impérialisme américain : Coca-Cola, qui est le soda préféré dans tous les Lander.

Tous, non, car une région résiste victorieusement à l’envahisseur. Il s’agit du Land de Thuringe, créé lors de la réunification à partir des Bezirke (districts) est-allemands de Gera, Erfurt et  Suhl, que l’occupant soviétique avait lui-même façonné en dépeçant le Gau de Thuringe (dont le Lander actuel reprend les frontières, transférant la capitale de Weimar à Erfurt). La patrie de Jean-Sébastien Bach préfère en effet le Vita-Cola.

Cette boisson est tout simplement la version est-allemande du Coca-Cola, qualifiée de Brauselimonade mit Frucht und Kräutergeschmack (boisson gazeuse au goût de fruits et d’herbes), dont la composition est gardée secrète comme celles de son homologue d’Atlanta. Le goût rappelle un peu celui du Coca-Cola Lemon

Créée en 1957, elle était la boisson gazeuse officielle du régime stalinien, produite dans 200 usines. A la chute du Mur de Berlin en 1989 et le remplacement de l’occupant soviétique par l’occupant américain, la marque fut submergée par l’entrée en masse des sodas occidentaux et aurait fait faillite si en 1994, elle n’avait pas été sauvée par Thüringer Waldquell, une entreprise d’eau minérale et de limonade créée en 1991,  et réimplantée à Schmalkalden, une ville située à 20 km au nord-ouest de Suhl.

Vita-Cola représente 17 % des parts de marché dans l’ancienne Allemagne de l’Est, mais est la boisson la plus prisée dans son Land d’origine.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :