Les sorties de bandes dessinées d’anticipation à thème de virus et de monde post-apocalyptique foisonnent. Le succès est d’autant plus à la clé que tout ce que nous vivons réellement aujourd’hui avait déjà été prévu par le roman et la BD d’anticipation.

Signalons donc la sortie chez Glénat (au prix de 14,95 euros) du premier tome de La Tour.

Du haut de la tour, l’horizon se touche avec les yeux.

Bruxelles, 2042. Il y a trente ans, le monde que nous connaissons a disparu. Une bactérie a décimé la quasi-intégralité de notre civilisation et la planète ne compte dorénavant plus que 2746 habitants. Ils vivent à la verticale, entassés dans une immense tour, séparés de la mort par un simple double-vitrage et principalement gérés par une curieuse IA nommée Newton. Ensemble, ils forment la Fédération des États-Unis d’Europe qui, elle-même se divise en deux groupes distincts : les « anciens » et les « intras ». Les premiers ont connu le monde d’avant, ils ont le souvenir d’un temps où l’air était respirable. Les seconds sont nés dans la tour, vivent selon les règles et le mode de pensée de leurs ainés et dernièrement, élèvent dangereusement leurs voix pour s’en libérer… Au sein de cette humanité chancelante, seul un groupe d’élite est autorisé à s’extirper de la tour : les chasseurs. Pendant deux heures, chaque semaine, ils traquent le gibier dans les rues désertiques d’une Bruxelles où la nature a repris ses droits. 47e membre de ce corps armé et dernière recrue en date, Aatami est un chasseur intra. De nature calme et courageuse, il ne laisse rien paraître de ses véritables intentions et pourtant, il n’a qu’une pensée : deux heures à l’extérieur, ça ne lui suffira pas.

Pur récit d’anticipation, La Tour offre un regard juste et profond sur nos psychologies et nos sociétés. Tout en invoquant Snowpiercer et Je suis une légende, il met en scène un schisme générationnel imposé par la transformation radicale d’une société déliquescente. Premier tome palpitant d’un triptyque mené de mains de maitres par Jan Kounen, Omar Ladgham et Mr Fab.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

49 % 20 280 € manquants

Il nous manque 20 280 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :