Hayat Boumeddienne porte aussi le niqab… et l’arbalète…

Izzana, l’épouse de Chérif Kouachi, âgée de 34 ans, placée en garde à vue dans les locaux de la brigade criminelle mercredi, suite à la tuerie de « Charlie Hebdo »,  est ressortie libre samedi soir. 72 heures d’audition au terme desquelles aucune charge n’a été retenue contre elle. 

Mais, Izzana a en revanche reconnu qu’elle connaissait bien Hayat Boumeddiene, l’épouse d’Amedy Coulibaly. « Elles se sont connues lorsque leurs compagnons respectifs étaient en prison. Elles se sont beaucoup côtoyées à ce moment-là et une amitié en est née. Mais depuis la sortie de prison de son mari en 2010, elles se voyaient moins régulièrement », avance Me Saint-Palais. Le procureur de Paris a pourtant dévoilé que les deux femmes avaient échangé 500 appels téléphoniques en 2014 … Mais « C’est un élément du dossier auquel nous n’avons pas accès », élude l’avocat. A la sortie de sa garde à vue, Izzana a été prise en charge par des membres de sa famille. 

Les Coulibaly en tourtereaux

Tiens! on croyait que le niqab était interdit en France ? Mais, bien entendu, sauf pour les femmes de terroristes fondamentalistes islamistes. Il serait tout-à-fait inconvenant d’imaginer que dans les plis de leur niqab elles puissent dissimuler une kalachnikov ou une arbalette. Et puis c’est plus facile pour passer incognito… 

A quand un braquage de banque en niqab ?

Quant à l’amitié qui liait les deux femmes, rien que des histoires de Pénélopes attendant leurs époux en filant la quenouille! Comme c’est touchant! 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :