Le monastère de Belval n’est plus occupé par les sœurs cisterciennes depuis 2012. L’association Vie active y loge depuis le mois d’août des immigrés.

L’abbaye de Belval est en effet devenue l’un des deux CAES (Centres d’Accueil et d’Examen des Situations), avec celui de Bailleul (Nord), dont le ministre de l’intérieur Gérard Collomb avait annoncé la création, le 31 juillet 2017. Ces nouvelles structures sont la réponse gouvernementale à la décision rendue par le Conseil d’État, jugeant que les conditions de vie des migrants à Calais révélaient une « carence des autorités publiques ».

Les immigrés sont logés dans l’ancien logis des religieuses et dans l’ancienne aumônerie, au milieu d’un parc boisé de douze hectares, excusez du peu.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Colloque sur Saint Joseph

Plus de 9h de conférences pour seulement 5.00 € ! Pourquoi s’en priver ?

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :