Vue de la façade de l’église abbatiale de Sept-Fons © Wikipédia

 

C’est en Auvergne, à une quarantaine de kilomètres du célèbre lieu de pèlerinage de Paray-le-Monial, que se situe la magnifique abbaye de Sept-Fons. L’abbaye a connu, depuis sa fondation et malgré la Révolution, un grand rayonnement à travers les siècles et est aujourd’hui la communauté ayant le plus de membres en France !

Alors, vous embarquez avec nous pour tout savoir sur cette abbaye ? C’est parti, attachez vos ceintures et suivez le guide !

 

Il y a bien longtemps…

L’abbaye de Sept-Fons trouve ses origines dès 1098 avec la fondation de l’abbaye de Cîteaux. En effet, trois moines fondateurs de cette dernière initient la réforme « cistercienne » (Cîteaux se dit “cistercius” en latin !). Leur objectif ? Revenir à la règle de saint Benoît (écrite au VIe siècle) en se distinguant des bénédictins par le réajustement de l’équilibre entre prière et travail. Hélas, le projet n’a pas abouti et il faudra attendre 1112, soit une petite quinzaine d’années plus tard pour qu’une trentaine de jeunes seigneurs arrivent enfin à Cîteaux, pour suivre cette vie cistercienne !

 

Allez c’est parti !

Après ça, dès 1118, tout s’enchaîne ! En effet, cette année-là, l’abbé de Cîteaux envoie Bernard (le futur « saint Bernard de Clairvaux » !) fonder l’abbaye de Fontenay. Cette abbaye grandit bien vite et en 1132, l’abbaye de Saint-Lieu est créée et elle se trouve à… Sept-Fons ! On y est ! Ainsi, pendant plusieurs siècles, la communauté vit à l’abbaye de Sept-Fons dans la rigueur et le calme cistercien.

 

Gravure ancienne de l’enceinte de l’abbaye de Sept-Fons © Abbaye de Sept-Fons

 

Ça rayonne à Sept-Fons !

Faisons un petit saut dans le temps ! Au XVIIe siècle, la ferveur s’estompe peu à peu et l’abbaye tombe quelque peu en ruine. Quant à la communauté, elle se vide de plus en plus. Mais allez, on se relève ! Dom Eustache de Beaufort est nommé à la tête de l’abbaye de Sept-Fons en 1661 pour rebooster tout ça. Grâce à l’énergie et au rayonnement de ce moine, la communauté reprend petit à petit du poil de la bête ! A la fin du XVIIe, on compte ainsi 150 moines sur place. Hourra !

Ainsi arrive la Révolution…

Hélas, des années plus tard, la Révolution fait rage et l’abbaye de Sept-Fons n’est pas la plus épargnée. En 1791, les moines sont expulsés, et les bâtiments sont vendus comme « biens nationaux ». A ce moment-là aussi, beaucoup de moines sont maltraités, et de nombreux moines de l’abbaye de Sept-Fons en meurent. La communauté en prend un coup.

 

Un moine cherche son habit pour aller à l’office © Abbaye de Sept-Fons

 

Les trappistes, mais d’où viennent-ils ?

Quelques années plus tard, en 1816, après un long exode, les derniers moines survivants s’installent en Picardie à l’abbaye du Gard, mais reviendront quelques années plus tard, en 1845, à l’abbaye de Sept-Fons ! Pendant ce temps-là, la réforme des cisterciens, déjà à l’œuvre depuis presque deux siècles, se répand, plus rigoureuse et ascétique. C’est ainsi qu’en 1892, le Pape Léon XII charge l’abbé de Sept-Fons de réunir en un seul ordre les communautés qui avaient commencé cette réforme, dont la figure majeure est l’abbaye de la Trappe à Soligny. C’est donc la création officielle des trappistes !

 

L’abbaye de la Trappe à Soligny, à l’origine de la création des trappistes © Divine Box

 

À l’autre bout du monde !

Aujourd’hui, 85 moines peuplent l’abbaye Notre-Dame de Sept-Fons ! Ils sont jeunes, dynamiques et ils viennent du monde entier ! La communauté est trappiste, et les moines suivent la règle de saint Benoît. Côté prière, ils ont huit offices par jour et côté artisanat, ce sont des pros de l’agriculture avec leurs vaches laitières, leurs céréales, leurs ruches, et leur grand potager !
Leur spécialité : les compléments alimentaires, à base de germe de blé, et notamment la « Germalyne » riche en vitamines, que vous connaissez peut-être ! Depuis 1899 donc, grâce à l’énergie donnée par les différents abbés de Sept-Fons et l’artisanat monastique, l’abbaye cartonne, et ça c’est chouette !

 

Chut, les moines sont en plein office… © abbaye de Sept-Fons

 

Qu’on m’apporte une bière !

Le saviez-vous ? Des bières ont déjà été brassées à Sept-Fons ! Et oui, pour la petite anecdote sympathique, c’est en 1887 que Dom Sébastien, abbé de Sept-Fons, décide d’ouvrir une brasserie pour renflouer les caisses de l’abbaye. Le succès aurait pu se faire mais dans la région, c’est plutôt le vin qui fonctionne, alors aussitôt la brasserie est lancée, aussitôt elle est revendue ! Dommage, l’idée était chouette, on l’aurait bien vu dans la liste des bières trappistes actuelles !

 

Pour découvrir les produits de l’abbaye de Sept-Fons

 

Si vous voulez découvrir tous les bons produits de cette si belle abbaye, foncez au magasin de l’abbaye de Sept-Fons au 87 Route de Sept Fons, 03490 Diou !

Mais si c’est trop compliqué pour vous ou/et que le covid vous en empêche, vous pouvez cliquer ici pour acheter en ligne les produits de l’abbaye de Sept-Fons !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :