Laissez-nous vous embarquer à la découverte de l’abbaye Notre-Dame de Koutaba ! Située en plein cœur du Cameroun, en Afrique, l’abbaye est fondée au milieu du XXème siècle. Aujourd’hui, elle compte vingt et un moines trappistes qui suivent la règle de saint Benoît : « Ora et Labora » (prière et travail en latin). En avant, Divine Box vous emmène découvrir cette abbaye rayonnante ! C’est parti !

Après de longs travaux de rénovation, la communauté vit maintenant dans une abbaye aux couleurs locales ! –  © Divine Box

 

L’histoire d’une abbaye toute jeune

L’histoire de l’abbaye Notre-Dame de Koutaba commence en 1951. En effet, des moines trappistes de l’abbaye Notre-Dame d’Aiguebelle, située dans la Drôme, viennent s’installer en Afrique, et plus précisément au Cameroun. Ils emménagent une première fois à Minlaba dans le sud du pays. Malheureusement, la vie là-bas n’est pas compatible avec le mode de vie monastique et décident donc de partir. En 1968, après de nouvelles difficultés d’adaptation et un nouveau déménagement, ils arrivent finalement à Koutaba, dans l’ouest du pays à plus de 1200 mètres d’altitude.

Là-bas, ils trouvent une ancienne plantation de café en très mauvais état. Ils décident donc de la restaurer pour y vivre. Ils remettent les machines en route, et c’est parti ! Pendant un temps, la nouvelle communauté vit dans des locaux de fortune. Mais en 1987, elle devient autonome, elle possède sa propre église et de nouveaux bâtiments. En 2003, les moines décident même de construire juste à côté, un nouveau monastère, construit en briques et en terre pour préserver l’authenticité des lieux.

Ce sont des moines de l’abbaye trappiste d’Aiguebelle, située dans la Drôme, qui viennent s’installer au Cameroun : c’est le début de l’abbaye de Koutaba © Divine Box

L’abbaye aujourd’hui

Aujourd’hui, la communauté compte vingt et un moines. Une très grande partie est originaire du Cameroun et les autres moines viennent de pays voisins ou de France.  Tous ensemble, ils suivent la règle de saint Benoît et partagent leur quotidien entre prière et travail manuel. Le premier des huit offices de la journée est à 3h30 du matin, puis commence leur journée de travail. Ils possèdent des milliers d’arbres fruitiers, ainsi qu’un potager et une bananeraie. Et bien évidemment, ils fabriquent leur fameux café !

Grâce à sa source d’eau, l’abbaye de Koutaba est complètement autosuffisante. C’est un petit miracle pour les moines ! Comme elle est située dans la montagne camerounaise, c’est plutôt rare dans les environs. Les frères ont même fait construire des puits pour en faire profiter les villages voisins. Belle générosité, n’est-ce pas ?

La communauté possède aussi une autre caractéristique ! Le mélange entre liturgie cistercienne et traditions africaines. Pendant les offices, certains chants sont du pays et sont accompagnés d’instruments locaux. Pour certaines fêtes liturgiques, il y a même parfois des danses locales accompagnées du fameux tam-tam ! Surprenant mais magnifique !

Un des moines de la communauté pendant son temps de travail communautaire © Divine Box

 

Prêt pour une pause café ?

Depuis leur installation à Koutaba, les moines consacrent beaucoup de leur temps à la production de café. Cela représente aujourd’hui leur plus grande source de revenus !

Grâce à leur altitude, ils peuvent produire du café pur arabica, le top du top ! Et on ne le trouve pas partout ! Les moines cueillent les grains, les sélectionnent avec soin, les lavent, et les transforment. Eh oui, le processus de fabrication est entre les mains des moines de A à Z, grâce à une petite usine de torréfaction. Ou plutôt « du germoir jusqu’à la tasse » comme dit si bien le Père Georges !

Le café de Koutaba obtenu par les frères est très doux et fruité. Pour la distribution, trois à cinq tonnes environ sont distribuées sur le marché local et dix à quinze tonnes sont envoyées en France. Là-bas, c’est l’abbaye d’Aiguebelle qui se charge de la distribution de ce café, pur produit de l’artisanat monastique ! Un lien magnifique et solide entre ces deux abbayes !

Et voilà le café de Koutaba doux et fruité fabriqué par les frères – © Divine Box

En savoir plus sur les produits de l’abbaye de Koutaba

Si par chance vous n’êtes pas trop loin, vous pouvez vous rendre directement sur place. Voici l’adresse : Monastère Cistercien Notre Dame de Koutaba, Koutaba, Cameroun. Mais si l’abbaye est trop loin pour vous, vous pouvez aussi retrouver les produits de l’abbaye de Koutaba directement sur la boutique monastique en ligne de Divine Box.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :