Continuons à examiner l’AfD de l’intérieur. Autre paradoxe pour un parti que les médias présentent comme quasiment nazi, le sionisme très présent parmi une partie de ses cadres.

Daniel Rottmann ne supporte pas que l’AfD soit soupçonnée d’antisémitisme. Il affiche volontiers un t-shirt « I love Israël ».

L’AfD a régulièrement mené campagne en se présentant comme le meilleur défenseur des Juifs. L’AfD affirme même son admiration pour Israël.

 

En la matière, le sommet est atteint en janvier 2017. L’AfD accueille à Coblence une grande réunion de l’ENF, le groupe de députés européens rassemblé derrière Marine Le Pen. Il y a ce jour-là à la tribune, à côté de la présidente du Front National, le néerlandais ultra-sioniste Geert Wilders, le patron de la Ligue du Nord, ainsi que Frauke Petry, alors figure emblématique de l’AfD, et son mari Marcus Pretzell.

Et lorsque vient le moment du discours de Marcus Pretzell, celui-ci déclare tout simplement : « Israël est notre avenir ! ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Colloque sur Saint Joseph

Plus de 9h de conférences pour seulement 5.00 € ! Pourquoi s’en priver ?

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :