Hier mardi en fin de journée, le MoDem et l’UDI ont présenté à la presse une charte sur laquelle repose leur nouvelle union politique. C’est l’occasion pour Jean-Louis Borloo et François Bayrou de lancer un nouveau mouvement politique baptisé « L’Alternative », qui espère faire sa percée lors des élections municipales de mars 2014. Voici une alliance dont la durée de vie fait déjà l’objet de tous les paris.

Les deux « leaders » ont un vrai point commun : l’un comme l’autre erraient sans véritables troupes pour leur permettre encore la moindre illusion d’obtenir une victoire sous leur seul étendard.

Dans la droite ligne de ce centrisme qui s’apparente à la démocratie chrétienne insipide, et à l’instar de l’UDF qui a couvé Simone Veil et sa loi autorisant l’avortement, Borloo et Bayrou ne s’expriment jamais sur les questions morales, éthiques et familiales que pour soutenir l’immoralité, la dénaturation du mariage et la destruction de la famille.

Ne les attendez pas non plus pour s’exprimer utilement sur l’immigration, l’insécurité ou l’identité nationale. Ils sont le centre mou de la vie politique.

Pour le reste, s’ils se définissent tous les deux centristes, ils ont suivi ces dernières années des chemins contraires. François Bayrou, au final, à toujours appeler à voter PS. Tandis que Jean-Louis Borloo doit sa survie politique au fait de rester naviguer, malgré ses fanfaronnades, en bordure de l’UMP.

Et, bien entendu, tous les deux se voient seul vrai calife…

Autant dire que tout cela ne va pas bouleverser fondamentalement l’échiquier politique autrement qu’en dispersant quelques voix espérées par l’UMP…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :