La dictature du politiquement correct vient encore de frapper. Emmanuel Macron a décidé de limoger Eric Fournier, ambassadeur de France en Hongrie, en raison d’une note interne dans laquelle le diplomate analysait positivement la politique de Viktor Orban.

Son remplacement était signalé dans le Journal Officiel dès le 30 juin.

Le rôle d’un ambassadeur est de représenter son pays à l’étranger mais aussi d’évaluer avec objectivité la situation politique et économique du pays dans lequel il est envoyé en mission. Un aspect dont Emmanuel Macron n’a que faire, n’attendant des ambassadeurs de France qu’une lecture selon les préceptes du nouvel ordre mondial.

C’est une note interne datée du 18 juin, et rendue publique par Mediapart, qui coûte à Eric Fournier son poste d’ambassadeur. Le diplomate avait pointé du doigt « la magyarophobie » de la presse, aussi bien française qu’anglo-saxonne. La note interne signée Eric Fournier qualifiait la Hongrie de « modèle, ayant su anticiper les problèmes posés par les mouvements migratoires illégaux ».

« Quoi de plus normal de la part d’une nation qui continue depuis 1018 ans de faire de Saint-Etienne l’un de ses pères fondateurs », écrivait encore Eric Fournier.

L’ambassadeur Eric Fournier développait des arguments s’opposant au déclenchement possible de l’article 7 du Traité de Lisbonne, qui priverait la Hongrie de son droit de vote au Conseil européen.

Eric Fournier a été remplacé par Pascale Andreani.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

27 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :