(capture d’écran du site Jewish Press)

En géopolitique, tout est souvent beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Et le tort de beaucoup est de rechercher des figures politiques à idéaliser, dans un soutien absolutiste aveugle. Ainsi, concernant Donald Trump, il est évident que sa présidence a été bien meilleure pour les Américains que celles de ses récents prédécesseurs et de son successeur direct. On retiendra notamment que Donald Trump a été le premier président en exercice à participer à un événement pro-vie, qu’il n’a entraîné son pays dans aucun nouveau conflit contrairement à ses prédécesseurs des trente dernières années, tant républicains que démocrates, et qu’il a fait ce qu’il fallait pour que la Cour Suprême ne soit plus aux mains des partisans d’une politique mortifère et destructrice des valeurs familiales. Cela n’empêche qu’il faut constater qu’il n’a pas totalement les mains libres et qu’il entretient toujours les meilleures relations avec différents milieux sionistes. Ceci n’efface pas ses qualités précédemment citées. Mais il faut le savoir.

Ainsi, dimanche dernier, au Chelsea Piers à New York, Donald Trump était l’invité de la ZOA, principale organisation sioniste américaine..

Le public était composé de plusieurs membres de la Knesset israélienne, dont les députés Simcha Rothman et Amir Ohana, entre autres.

La commentatrice conservatrice et animatrice de talk-show Caroline Glick, qui a la double citoyenneté américano-israélienne, a également assisté au gala, et a tweeté après l’événement : « Aucun président américain n’a été un meilleur ami d’Israël ou de la communauté juive américaine ».

Le président de la ZOA, Mort Klein, a déclaré lors de la remise du prix que l’ancien président était « un grand ami d’Israël et du peuple juif ».

Klein a noté dans ses remarques : « La Torah promet qu’Israël est la patrie juive et sera toujours la patrie juive ».

« Contrairement aux politiciens – à l’exception du président Trump – Dieu tient ses promesses », a déclaré Klein.

Dans ses remarques, Trump a noté le triste phénomène des Juifs américains qui « ne font pas ce qu’il faut pour Israël ». Il a ajouté que les démocrates obtiennent « 75 % des voix (des Juifs américains), ce qui est difficile à croire, n’est-ce pas ? Nous ne pouvons pas laisser cela continuer ».

L’ancien président a été ovationné pour avoir déplacé l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem, négocié les accords historiques d’Abraham, reconnu officiellement la souveraineté israélienne sur les hauteurs du Golan, renforcé le titre IV du Civil Rights Act pour protéger les étudiants juifs, la position de l’administration contre l’Iran, son définancement de l’Autorité palestinienne et son retrait des États-Unis de l’adhésion au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, entre autres réalisations.

L’ancien président a été présenté par Miriam Adelson, ancienne lauréate du prix Theodore Herzl du ZOA, très impliquée dans le financement des causes juives avec son défunt mari, le milliardaire Sheldon Adelson. Miriam Adelson a déclaré dans son introduction. « Ce que nous savons, c’est que, comme Herzl, votre nom orne l’histoire sioniste – une histoire qui s’écrit encore et dans laquelle vous continuerez sans aucun doute à jouer un rôle épique.»

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnement Revue Civitas!

Et si vous vous abonniez à la revue Civitas pour un an ? Et en plus économies sur les frais de port ! Pourquoi vous priver ?

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, déjà sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :