Le petit covid est plus ou moins dangereux que vous soyez d’un côté ou de l’autre de la Manche

Alors que les macroniens et leurs collabos LR imposent de plus en plus de restrictions aux Français et créent un véritable apartheid en France avec le passe vaccinal afin disent-ils ces philanthropes autoproclamés de lutter contre le terrible omicron, Boris Johnson libère l’Angleterre de toutes les contraintes covidiennes.

Les restrictions, y compris le passe sanitaire, le port du masque et le télétravail à domicile, seront levées en Angleterre, a annoncé hier mercredi 19 janvier le Premier ministre britannique Boris Johnson. Johnson a également suggéré que les règles d’auto-isolement pourraient également être levées fin mars lorsque la ‘pandémie’ covid deviendra endémique.

À compter de maintenant, le gouvernement britannique ne demande plus aux gens de travailler à domicile. Le passe sanitaire obligatoire uniquement pour entrer en discothèque et les grands événements ne sera pas renouvelé à la date d’expiration du 26 janvier. Et à partir de jeudi, le port du masque à l’intérieur ne sera plus obligatoire dans aucune partie de l’Angleterre.

L’obligation pour les élèves du secondaire de porter un masque pendant les cours et dans les espaces communs sera également supprimée du guide national du ministère de l’Éducation.

Les personnes testées positives au covid-19 et leurs contacts non vaccinés doivent encore s’auto-isoler, mais Johnson a déclaré qu’il « s’attend beaucoup à ne pas renouveler » la règle lorsque les réglementations pertinentes expireront le 24 mars.

« Alors que le covid devient endémique, nous devrons remplacer les exigences légales par des conseils et des orientations, exhortant les personnes atteintes du virus à être prudentes et respectueuses des autres », a déclaré le Premier ministre.

Invité à supprimer les règles de test pour les voyageurs vaccinés au Royaume-Uni, Johnson a déclaré que le gouvernement examinait les tests de voyage et qu’une annonce était attendue dans les prochains jours.

Mais il a refusé de reconsidérer l’obligation vaccinale pour les agents de santé en première ligne, insistant sur le fait que « les preuves sont claires que les agents de santé devraient se faire vacciner ».

Boris Johnson a déclaré également aux législateurs que le gouvernement avait décidé de supprimer ses soi-disant mesures du « Plan B » mercredi matin alors que les données suggèrent que la poussée d’Omicron a culminé à l’échelle nationale.

La suppression des mesures du « Plan B » contre le virus est intervenue alors que le Premier ministre luttait contre une pression croissante lui demandant de démissionner à cause de soirées organisées pendant les confinements au 10 Downing Street, la résidence officielle du Premier ministre.

Une pétition signée par plus de 200 000 personnes lundi, appelant à la fin des passeports sanitaires, a certainement fait pencher la balance vers la fin des restrictions.

Les gouvernements d’Écosse et du Pays de Galles, aux restrictions covid bien plus liberticides que celles imposées en Angleterre, ont également annoncé la suppression des contraintes omicron, mais l’utilisation obligatoire du masque à l’intérieur et le passe sanitaire resteront en vigueur dans ces deux pays de la Grande-Bretagne.

A l’inverse de la majorité des députés français enfermistes et entraînés à voter pour des mesures de plus en plus liberticides, ces annonces de Johnson, notamment concernant les masques, ont été vivement applaudies par les députés de la Chambre des communes.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :