Longtemps langue de la diplomatie internationale, le français était roi partout au début du 20e siècle. A tel point que les Français ne se sentaient pas contraints d’apprendre d’obscurs idiomes étrangers. Le cliché du Français inapte aux langues étrangères est un gag récurrent qui a perduré jusqu’aux années 2000 (le fameux sketch des Guignols de l’Info sur les négociations Delors-Clinton ou ce dernier a besoin d’un interprète pour comprendre l’anglais du Français). En Russie, pays qui était en manque criant d’élite locale, il était coutumier que dans les familles de bon sang, le père parlât français à ses enfants, allemand à ses fournisseurs, anglais à la gouvernante et russe avec ses gens. Plus au nord, en Finlande, le maréchal-baron Carl-Gustaf Mannerheim, fut à deux reprises président du pays sans parler un mot de finnois (il parlait sa langue maternelle, le suédois, et celle de la puissance contrôlante, le russe).

En Europe, le système scolaire impose l’apprentissage d’une seconde langue (à 72 % l’anglais) dans la plupart des pays. 7 nations, dont la France, ont 100 % de leurs collégiens et lycéens apprenant une langue étrangère. Voici les pourcentages dans les 29 principales nations européennes (moyenne de l’Europe : 92 %)

  • 100 % d’élèves apprenant une langue étrangère : Autriche, France, Liechtenstein, Luxembourg, Malte, Norvège et Roumanie.
  • Plus de 95 % : Chypre et Croatie (99 %), Lettonie et Pologne (98 %), Espagne (96 %), Slovaquie (95 %).
  • Plus de 92 % : Bulgarie (93 %), Suède (92 %).
  • Plus de 85 % : Lituanie (89 %), Tchéquie (88 %), Grèce (87 %), Hongrie (85 %)
  • Plus de 80 % : Finlande (84 %), Estonie (82 %), Danemark (82 %), Italie (82 %), Allemagne (82 %).
  • Plus de 75 % : Islande (78 %), Slovénie (76 %).
  • Plus de 65 % : Pays-Bas (70 %), Portugal (69 %), Belgique (64 %)
  • Hors-concours : Etats-Unis (20 %)
  • Chiffres non disponibles : Irlande, Macédoine du Nord, Royaume-Uni.

Notons que pour les Etats-Unis, un seul état dépasse les 50 % : le New-Jersey. Suivent dans l’ordre le District of Columbia (47 %), le Wisconsin (36 %), le Maryland (35 %) et le Vermont (35 %). Les cinq états les moins bien classés sont le Nouveau-Mexique (9 %) et l’Arizona (9 %) – les mauvaises langues disent que dans ces états, on n’y apprend aucune langue étrangère, y compris l’anglais… -, l’Arkansas (9 %), le Montana (10 %) et l’Oregon (11 %).

Au fait, quels sont les pays de l’Europe des 28 où le français est parlé ?

  • Plus de 50 % de francophones : Luxembourg
  • Plus de 20 % : Belgique, Irlande, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni
  • Plus de 10 % : Allemagne, Autriche, Chypre, Danemark, Espagne, Italie, Suède
  • Plus de 5 % : Bulgarie et Grèce
  • Moins de 5 % : Croatie, Estonie, Finlande, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovaquie, Slovénie, Tchéquie.

A titre de comparaison, pour l’anglais :

  • Plus de 95 % d’anglophones : Irlande et Royaume-Uni.
  • Plus de 90 % : Pays-Bas (90 %).
  • Plus de 85 % : Malte (89 %), Danemark (86 %), Suède (86 %).
  • Plus de 70 % : Autriche (73 %), Chypre (73 %) et Finlande (70 %).
  • Plus de 50 % : Slovénie (59 %), Allemagne (56 %), Luxembourg (56 %), Belgique (52 %), Grèce (51 %) et Estonie (50 %).
  • Plus de 40 % : Lettonie (46 %).
  • Plus de 30 % : France (39 %), Lituanie (38 %), Italie (34 %), Pologne (34 %) et Roumanie (31 %).
  • Plus de 20 % : Portugal (27 %), Tchéquie (27 %), Slovaquie (26 %), Bulgarie (25 %), Espagne (22 %), Hongrie (20 %).

Si on retire l’anglais, le français est la langue la plus apprise en classe dans les pays suivants : Luxembourg (100 %), Belgique (99 %), Chypre (87 %), Roumanie (83 %), Portugal (69 %), Italie (65 %), Irlande (59 %), Pays-Bas (56 %), Allemagne (24 %), Autriche (5 %), Royaume-Uni (inconnu). Pour les autres pays d’Europe, la première langue apprise est l’allemand (Croatie, Danemark, Hongrie, Pologne, Slovaquie, Slovénie, Tchéquie), le russe (Bulgarie, Estonie, Lettonie, Lituanie), le danois (Islande) l’espagnol (France, Norvège, Suède), l’italien (Malte) et le suédois (Finlande).

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :