Le cardinal Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles, fidèle du cardinal Danneels le grand ami et conseiller du pape François, ne souhaite pas seulement célébrer des unions homosexuelles ! En recevant une délégation d’un lobby LGBT malinois le 24 février dernier, il a prôné aussi, et cela est logique, une nouvelle doctrine  homosexuellement correcte :

« la condamnation des actes homosexuels n’est plus soutenable ».

« L’Église doit respecter les homosexuels aussi dans leur expérience sexuelle »

a-t-il dit en faisant référence à la célèbre phrase bergoglienne « Qui suis-je pour juger ? ».

L’archevêque gay-friendly a admis qu’il se serait exprimé différemment sur l’homosexualité il y a 20 ans et aurait suivi le Nouveau Testament et l’enseignement traditionnel de l’Église. Mais selon lui l’Église a changé en Europe « en mieux ». Tandis que l’Église en Europe centrale, en Afrique et en Asie ne serait pas encore « incluse dans ce changement en mieux ».

Et ce sont ces ecclésiastiques si mondains, qui suivent les non-valeurs à la mode, pour être à la mode, qui sont les amis du pape François qui fustige les mondains…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :