Il est la voix de son maître, Jorge Maria Bergoglio. Le cardinal Konrad Krajevskii, aumônier du pape, est le préposé fidèle des désirs bergogliens en terme d’accueil des « migrants ».

Il négocie avec l’État italien pour faire venir en Italie des clandestins bloqués sur l’île de Lesbos, et dont une majorité d’Européens ne veulent pas. Il brise illégalement des scellés posés sur le compteur électrique d’un immeuble romain abusivement squatté par des clandestins. Et maintenant il encourage les monastères et les maisons religieuses à recevoir d’autres clandestins. En somme il aime aider ce qui sont dans l’illégalité…

Présent à l’aéroport de Fiumicino hier, mercredi 4 décembre 2019, pour recevoir les 33 clandestins, Afghans, Camerounais et Togolais, que le pape François a fait venir de Lesbos en Italie, il a déclaré :

« Ouvrez vos maisons, vos couvents, vos monastères. Il y a de la place. Il y a des ressources. Si les monastères et les maisons religieuses accueillaient au moins une personne ou au moins une famille, à Lesbos il n’y aurait plus personne. »

Trompeuse espérance que voilà : tant que des pape François, des Merkel, des Macron, des Carole Rackete, des Krajevski et autres humanitaristes immigrophiles continueront à prôner l’ouverture des portes du Vieux Continent et à obliger, par de présomptueuses accusations culpabilisantes et larmoyantes, l’Europe à accueillir toute la misère de l’Afrique qui cherche un Eldorado utopique de l’autre côté de la Méditerranée, Lesbos ne désemplira pas… Un nouveau clandestin prendra la place de celui qui aura réussi à passer sur le continent, et ce sera sans fin, l’Afrique étant un réservoir inépuisable de futurs « migrants ».

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :