Il est trop dégoûté, trop en colère, « pas assez objectif » raconte à la presse australienne Robert Ritcher, un des avocats du cardinal Pell. Il a donc décidé de démissionner de sa charge :

« Dans cette phase je n’ai pas assez d’objectivité. »

« Je suis très en colère à cause de cette sentence, qui est malveillante. Je pense que Pell est innocent et il a été pourtant condamné. Ce n’est pas une expérience commune. »

De nombreuses autres personnes en Australie et dans le monde sont du même avis : s’opposant à l’influente campagne médiatique déchaînée contre le prélat, ils parlent de « procès vicié » en soutenant l’impossibilité qu’avait l’archevêque de Melbourne de commettre les crimes pour lesquels il est aujourd’hui condamné et emprisonné depuis le 27 février 2019. Ils rappellent que, toujours accompagné de son cérémoniaire, il était impossible au prélat de violenter deux garçons dans une pièce ayant par ailleurs la porte ouverte à cause du passage des autres choristes et pendant que la cathédrale était remplie de gens.

Les avocats de Pell soutiennent que le jury n’a pu établir la culpabilité de l’ex-préfet de la Secrétairerie pour l’Économie « au-dessus de tout doute raisonnable » puisque les magistrats se sont basés sur les paroles d’un seul accusateur et que plus d’une vingtaine de témoins ont donné « des preuves indiscutables à décharge ».

Les défenseurs du cardinal font également valoir ce qui selon eux est une « irrégularité fondamentale » : le fait qu’il n’a pas été concédé à Mgr Pell la possibilité de se déclarer « non-coupable » devant le jury et donc de démontrer son innocence.

En conclusion, différentes voix s’élèvent pour condamner « un procès kafkaïen ».

Dans l’attente de la prochaine audience au tribunal d’appel fixée aux 5 et 6 juin prochains et qui statuera sur le recours en appel présenté par le prélat, ce dernier restera cependant en prison.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

close
Pour recevoir MPI gratuitement chaque semaine !

57 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !