A la faveur des sanctions contre la Russie, Ursula von der Leyen a été signé un accord énergétique en juillet avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev. Bakou augmente ainsi fortement la cadence d’exportations de gaz vers le Vieux Continent. Soit une hausse de 30% entre 2021 et 2022.

La présidente de la Commission européenne s’était rendue en personne en Azerbaïdjan pour obtenir de Bakou davantage de livraisons du gaz azéri acheminé de la mer Caspienne vers l’Europe par gazoduc. L’accord très ambitieux prévoit de doubler « en quelques années » le volume de gaz vendu à l’Europe par cette ancienne république soviétique du Caucase.

 

Ce rapprochement a de quoi étonné quand l’on voit avec quelle promptitude la communauté européenne a durement sanctionné la Russie à cause du déploiement de son Opération spéciale militaire en Ukraine dans le but de protéger les populations du Dombass.

L’Azerbaïdjan n’est en effet pas vraiment connu pour respecter les fameuses « valeurs » occidentales, -encore moins vivre selon leurs critères démocratiques, inclusifs et lgbtqi+-, pour lesquelles les nations européennes doivent, selon Ursula, se sacrifier, et sacrifier leur économie, en vue de soutenir l’Ukraine, pays estampillé arc-en-ciel s’il en est. Pire, l’Azerbaïdjan musulman mène une guerre féroce contre la chrétienne Arménie voisine pour prendre notamment le contrôle de territoires peuplés majoritairement d’Arméniens dans la région autonome du Haut-Karabakh/Artsakh.

Mais la haine du Russe soufflé par son maître les Etats-Unis qui veulent l’affaiblissement de l’empire russe est plus forte chez Ursula que le respect de ses « valeurs » qu’elle chérit pourtant. Aussi n’a-t-elle pas hésité à parler des Azerbaïdjanais comme « des fournisseurs plus fiables et dignes de confiance » qui seraient en mesure de « compenser les coupes dans les livraisons de gaz russe » et de contribuer de manière significative « à la sécurité d’approvisionnement de l’Europe ».

Une soixantaine de députés français de la gauche à la droite avaient ainsi réclamé à la Commission européenne « de renoncer à ce projet avec l’Azerbaïdjan (…) qui aurait pour effet de substituer à la dépendance au gaz russe, une dépendance au gaz azerbaïdjanais », tout en dénonçant la guerre sanglante que mène « l’Azerbaïdjan en Arménie qui exterminent les Arméniens au Haut-Karabakh ou dans la République d’Arménie ».

En tout état de cause, l’Azerbaïdjan, fort de la faiblesse de l’Union Européenne et de sa dépendance à son gaz à quelques semaines de l’hiver, a bombardé cette nuit non pas la région autonome du Haut-Karabakh mais l’Arménie elle-même. Le ministère de la Défense arménien confirme les bombardements de l’Azerbaïdjan sur plusieurs villes d’Arménie cette nuit, notamment à Goris, à Sotk et à Jermuk (confirmé par des vidéos d’habitants). Tirs d’artillerie et drones d’attaque sont à l’œuvre. Plusieurs heures après ces attaques qui ont provoqué la mort d’au moins 49 soldats arméniens, dame Ursula n’a toujours pas réagi. Aucune réaction de la conscience morale universelle non plus. Ni de l’Union Européenne. Seules quelques personnalités ont élevé la voix pour défendre l’intégrité territoriales de l’Arménie. 

La moraline de l’Union Européenne est à géométrie variable : les Arméniens ne sont pas des Ukrainiens. Et le gaz azéri vaut plus que leur vie.  

Francesca de Villasmundo

   

  

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Colloque sur Saint Joseph

Plus de 9h de conférences pour seulement 5.00 € ! Pourquoi s’en priver ?

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :