Le Beyrouth Pride Concert, qui devait se tenir ces jours-ci, a été annulé grâce à de protestations multiples provenant des autorités religieuses islamistes et de nombreux habitants de la ville. Les premières l’ont qualifié d’initiative « immorale et dissolue ».

Le directeur de la Sécurité Générale Libanaise Abbas Ibrahim en se référant à la propagande Lgbt a déclaré :

« La protection et la sécurité en faveur de la famille et de la société rendent impératif d’un côté de prendre des mesures immédiates et rapides pour éviter le triste effondrement de la société et pour prévenir et affronter tout nouveau vice qui vienne du dehors, et de l’autre côté il est urgent de concéder aux autorités compétentes, en particulier la Direction de la Sécurité Générale […], l’autorité de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir un quelconque acte qui puisse irriter et bouleverser la sécurité et la stabilité de la société. »

Les protestations des autorités religieuses et des citoyens payent ! Mais seraient-elles envisageables en Europe contre de tels événements ? Bien trop d’évêques conciliaires s’agenouillent devant les pressions Lgbt et accueillent ces « gay-pride » avec bienveillance… trop peur de déplaire au monde moderne et post-moderne dans lequel ils se sont engouffrés !

Francesca de Villasmundo


Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnez-vous à CARITAS !

Ça y est, le numéro 1 de la tout nouvelle revue Caritas est chez l’imprimeur et en prévente sur MCP.

Nous vous l’avions annoncé dans un précédent mailing : la naissance d’une toute nouvelle revue de qualité, Caritas, la revue du pays réel, et la parution prochaine de son premier numéro de 86 pages. Bonne nouvelle, : ce numéro 1 de Caritas qui consacre son dossier à la Lutte contre la haine anticatholique vient d’être envoyé à l’imprimerie et sera bientôt dans les librairies et les boites aux lettres des abonnés.

Militez,

En achetant le n°1 de CARITAS : Lutter contre la haine anticatholique

En s’abonnant à cette nouvelle revue : la revue CARITAS !