On savait la Belgique toujours plus soumise au communautarisme musulman et aux communautarismes en tout ‘genre’ d’ailleurs. Une nouvelle preuve en est donnée par la sentence rendue par la tribunal de Gand au sujet du port du burkini islamique dans les piscines. Les juges ont bloqué l’initiative de deux piscines qui interdisaient ce maillot de bain dit par euphémisme ‘intégral’.

Les magistrats de l’antique ville flamande ont établi que les femmes musulmanes qui ont fait un recours auprès du tribunal contre cette interdiction non seulement pouvaient endosser leur maillot de bain communautaire mais avaient droit aussi à une compensation pour les dommages moraux subis. Les associations musulmanes ont applaudi cette sentence qui leur est indubitablement favorable.

Le gouvernement fédéral a de son côté contesté ce jugement par le biais de son Secrétaire d’État à l’égalité des chances, l’avocat d’origine kurde Zuhal Demir, qui a déclaré que le burkini est un signe d’oppression et non de civilisation.

Cette décision témoigne en tout cas de tout le paradoxe de cette Belgique sans plus aucun repère identitaire, spirituel et moral. Il y a quelques jours MPI signalait que le musée de la photographie d’Anvers réservait certains jours de visite aux… nudistes. Pour sûr, ce ne sont pas ces spécimens de l’humanité nus comme des vers qui porteront le burkini. Ni les femmes musulmanes qui s’exhiberont intégralement ! Mais dans l’un et l’autre cas ce ne sont que des excès : burkini islamique et nudisme exhibitionniste, deux faces d’une même médaille, celle du communautarisme violent qui phagocyte nos sociétés européennes hédonistes, matérialistes, nihilistes et athées.

A quand un retour de nos pays européens à une juste morale vestimentaire, celle catholique ? Seul moyen de rester équilibré et civilisé…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Saint-Plaix says:

    Faut-il (encore!) rappeler que le burkini n’est que la version récente du maillot de bain tsniout!
    https://otsar.fr/Pour-la-femme-juive/Maillots-de-bain-tsiniout
    La seule différence, semble-t-il, est que le burkini comporte une cagoule tandis que la version juive comporte un foulard ou un bonnet indépendant…
    D’ailleurs la première société farbricante de burkini a été longtemps.. israélienne!
    http://fr.seasecret.biz/maillots-de-bain-une-pièce
    http://fr.seasecret.biz/offres-spéciales
    La seconde différence est évidemment que les juives orthodoxes, elles n’ont pas le droit de s’exhiber en public sur une plage…

  2. Daniel Daflon says:

    Lorsqu’on a une mentalité d’esclave, on est heureux de montrer sa soumission par le port ostentatoire d’objet ou de vêtements caractéristiques de son esclavage.
    Dehors les moyen âgeux !

  3. “Comment pourrais-je interdire sur le sable ce qui est permis sur le bitum ?”je crois que ce commentaire est celui d’un maire d’une des “plus belles villes ” des Alpes _maritimes. Tout un programme européen dans cette déclaration !!!

  4. sissi says:

    on savait la Belgique islamisée mais là est encore un signe supplémentaire, à quand la charia ?? pour bientôt si cela continue ! il va falloir que les départements du nord de la France s’apprêtent à accueillir tous les chrétiens belges chassés par les musulmans !! la femme musulmane aime vraiment être soumise telle l’esclave à son maître ! se baigner toute emballée quelle horreur !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !