Tout le monde a constaté l’envolée des prix à la pompe. Dans un précédent article, j’avais expliqué le mécanisme des prix. Un baril au plus haut depuis deux ans (même légèrement supérieur) et une parité euro/dollar défavorable (1€=1.1344$ et le baril à 87,5$ le 22 janvier 2022) fait que le gazole routier se situe à environ 1,64€ du litre, c’est-à-dire pour les « anciens » quasiment 11 francs du litre ! Et ce n’est malheureusement pas fini : Si la conjoncture internationale continue à se dégrader et que la demande augmente plus vite que l’offre, le prix ne sera pas près de diminuer. Les cheiks, Poutine et les USA (les trois plus gros producteurs) pourront se frotter les mains !

Excepté l’E85 (éthanol à 0.75€), le gazole reste de peu le carburant le moins cher, le sans plomb étant au-dessus. Bientôt, dans certaines stations, les prix vont tutoyer les 2€ par litre (13 francs). Depuis un an, les prix ont augmenté de 26% en moyenne ! Est-ce que le salaire ou la retraite a augmenté de la même manière ? Les français se serrent la ceinture en pleine période « covidique », notamment ceux qui ont perdu leur travail à cause des mesures iniques. Ils se privent de manger, de s’habiller pour rouler un peu en tentant de ne pas se faire attraper par la foule de radars fixes ou mobiles ou autre chausse-trappe. Certains abandonnent leur voiture, n’ayant plus rien à mettre dedans.

Et QUI s’en met plein les poches ? Avec cette augmentation, l’Etat a engrangé environ 1.5 Mds d’€ uniquement en plus-value de TVA ! Donc, la mesure démagogique à 3.5 Mds d’€ ne lui a coûté que 2 Mds d’€, pas mal pour bien appâter le chaland en vue des prochaines élections, notamment envers les jeunes qui n’en demandaient pas tant et qui n’ont pas de voiture. On comprend qu’ils ne veulent pas entendre parler de baisse de taxe sur les produits pétroliers, on ne touche pas aux bijoux de famille. Cependant, ils scrutent les prix avec angoisse car les gilets jaunes étaient de sortie dès 1.5€ du litre. Nous sommes à 15 centimes de plus, combien de centimes supplémentaires seront nécessaires à déclencher une nouvelle vague de ras le bol ? Pour le moment, ils déminent avec le pied en se bouchant les oreilles, une méthode particulièrement dangereuse et risquée.

Anatole Castagne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Mots clefs , , ,

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup