Le cardinal Raymond Burke a mis en garde contre le danger de «certaines forces» qui utilisent la médiatisation du COVID-19 pour promouvoir la «peur», attaquer la liberté et la famille, et ainsi avancer le “Great Reset”.

«Notre nation traverse une crise qui menace son avenir même en tant que pays libre et démocratique. La diffusion mondiale du matérialisme marxiste, qui a déjà causé la destruction et la mort de tant de personnes, et qui a menacé les fondations de notre nation pendant des décennies, semble maintenant s’emparer du pouvoir de gouvernement sur notre nation », a-t-il dit.

Le cardinal Burke a prononcé une homélie sans détour , dans laquelle il a souligné l’influence généralisée du communisme et la manière dont la liberté est menacée par les mesures visant officiellement à empêcher la propagation du COVID-19.

«Je parle des États-Unis d’Amérique, mais de toute évidence, de nombreux autres pays sont en proie à une crise similaire et des plus alarmantes.»

Le cardinal a également souligné comment les mesures mondiales qui sont prétendument introduites pour empêcher la propagation de COVID-19 sont simplement des armes pour ceux qui souhaitent attaquer la liberté et la famille elle-même. Le virus est «utilisé par certaines forces» afin de faire de chacun les «sujets de la soi-disant« grande réinitialisation », la« nouvelle normalité ».

Klaus Schwab, dirigeant du Forum économique mondial, est un partisan éminent de la grande réinitialisation, déclarant: «En bref, nous avons besoin d’une« grande réinitialisation » du capitalisme».

«La crise du COVID-19 nous a montré que nos anciens systèmes ne sont plus adaptés au 21e siècle», a-t-il affirmé . « C’est maintenant le moment historique, le moment, non seulement de combattre le virus, mais aussi de façonner le système… pour l’ère post COVID… En bref, nous avons besoin d’une grande réinitialisation».

Schwab a également publié un livre intitulé «COVID-19: The Great Reset», dans lequel il décrit les «changements» nécessaires pour un «monde plus durable». Le magazine TIME a consacré un numéro entier à la mise en œuvre de ce «Great Reset».

Le cardinal Burke a également critiqué les mesures d ‘«auto-isolement» et de quarantaine, qui sont imposées aux citoyens de nombreux pays différents, soi-disant pour empêcher d’autres d’être infectés par le COVID-19. «À une époque où nous avons besoin d’être proches les uns des autres dans l’amour chrétien, les forces du monde nous isoleraient et nous feraient croire que nous sommes seuls et dépendants de forces séculières qui nous rendraient esclaves de leur programme impie et meurtrier».

Poursuivant son homélie, le cardinal Burke a déploré le manque d’enseignement et de leadership solides de la part du clergé, en réponse à la crise mondiale. «La réponse de nombreux évêques et prêtres, et de nombreux fidèles, a manifesté un lamentable manque de bonne catéchèse. Tant de personnes dans l’Église semblent ne pas comprendre comment le Christ continue son œuvre salvifique en période de peste et d’autres catastrophes».

Une telle mauvaise direction affecte grandement les fidèles, qui sont laissés sans enseignement approprié de la foi et de la morale, a déclaré le cardinal Burke. «Trop souvent, les fidèles ne reçoivent rien en réponse, ou une réponse qui n’est pas fondée sur des vérités immuables concernant la foi et la morale», a-t-il dit. «Ils reçoivent des réponses qui ne semblent pas venir de bergers mais de gestionnaires laïques.»

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :