le-cardinal-de-l-aube

Les attentats de ce 13 novembre 2015 à Paris donnent à ce roman un relief tout particulier.

Troisième volet des Chroniques de la forteresse du ciel, le roman Le cardinal de l’aube se déroule dans une province française imaginaire des Balkans, la Solvanie, divisée en deux par une chaîne de montagnes, avec du côté sud une zone sous contrôle djihadiste, et du côté nord une poignée d’hommes décidés à maintenir la présence de la France millénaire. Ceux-là ont à leur tête le tout jeune colonel de Beautrard, héros de cette chronique épique.

Le contexte de ce roman est criant d’actualité. L’auteur, Baudouin Forjoucq, décrit une France qui a sombré dans le chaos à la suite d’une vague de terrorisme qui aboutit entre autres à l’assassinat du Premier ministre et à l’écroulement de l’Etat. Le romancier imagine que les survivants du gouvernement instaurent, dans un ultime sursaut, l’état de siège (en application d’une loi de 1860 toujours en vigueur), qui transfère l’ensemble des pouvoirs à l’autorité militaire.

Cet effondrement de la France se répand à l’ensemble de l’Europe dont tous les pays sont touchés par les mêmes maux.

Ce scénario devient encore plus apocalyptique lorsque des éruptions solaires particulièrement intenses provoquent la panne de l’ensemble des réseaux électriques et de tous les appareils fonctionnant à l’aide de semi-conducteurs.

C’est dans ce chaos que l’auteur envisage les premières mesures d’urgence pour conserver ce qui peut l’être et rétablir un minimum de services publics, puis plus tard lancer une opération Reconquista 2.

Au milieu de l’anarchie, les quelques poches de résistance éparpillées à travers l’Europe vont tenter de se fédérer et de se doter d’une Régence d’Occident tandis que le Pape doit abandonner Rome et se réfugier dans un couvent de dominicains près de Florence.

Ce roman quelque peu rattrapé par la réalité offre heureusement une note d’espoir, grâce à des âmes bien nées, des hommes courageux, loyaux, des chefs lucides, à la foi chevillée au corps.

Le cardinal de l’aube, Baudouin Forjoucq, éditions Sainte-Madeleine, 497 pages, 25 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :