Le Conseil Economique, Social et Environnemental français, (CESE), a mis en place une commission « fin de vie » qui a reçu des représentants des cultes le 11 janvier, puis des représentants d’obédiences maçonniques (le GODF, la GLDF, le DH et la GLFF) le 18 janvier.

Rappelons que le CESE est nettement sous influence maçonnique. Le CESE dispose d’ailleurs de sa propre fraternelle maçonnique, le Cercle Iéna, qui regrouperait 52 des 233 membres du CESE, mais pas tous les francs-maçons du CESE, bien plus nombreux. Des francs-maçons membres du CESE parmi lesquels figurent d’anciens grand maîtres du Grand Orient de France, ardents promoteurs de l’euthanasie.

Voilà de quoi déjà déduire l’orientation des résultats de la commission « fin de vie » du CESE.

Ajoutons à propos du CESE que le total brut de l’indemnité mensuelle d’un membre du CESE s’élève à 3.786,76 euros (pour une moyenne de dix jours de travail par mois) dont 1.838,23 euros d’indemnité représentative de frais non imposable.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés