Le lendemain de son élection, en bon vassal, Emmanuel Macron s’est rendu chez Angela Merkel pour promettre: « Dans les trois mois qui suivront mon élection, il y a des décisions qui seront prises sur la Pologne. Je mets ma responsabilité sur la table. » (…) « Lorsque vous avez un pays membre qui se comporte comme la Pologne ou la Hongrie, sur des sujets liés à l’université(*), aux réfugiés, à nos valeurs fondamentales, » l’Union européenne doit sévir!
Dés le lendemain la Commission européenne a menacé la Hongrie et la Pologne de leur lancer des procédures d’infraction si elles refusaient toujours d’ici juin d’accueillir des demandeurs d’asile depuis l’Italie et la Grèce. (Source…)

Mais voilà, le gouvernement hongrois se moque éperdument des menaces de Macron et pour cause:

« Pour qu’il y ait sanction de l’Union européenne, indique le chef de la diplomatie hongroise, il faut un vote unanime, or la Pologne ne votera jamais cela et nous ne voterons jamais cela contre la Pologne! C’est une sorte de soutien mutuel. En outre d’autres ministres des affaires étrangères sont venus me voir et m’ont dit qu’ils ne soutiendront jamais ce genre de mécanisme. »

Le ministre des affaires étrangères hongrois attend Macron comme Soros de pied ferme:  «George Soros a l’intention de pousser le gouvernement hongrois dehors»…

le chef de la diplomatie hongroise Peter Szijjarto

Attendons de voir comment Macron va « mettre sa responsabilité sur la table » en faisant plier la Hongrie et la Pologne sur l’immigration… Rappelons enfin que seule Marine Le Pen, comme candidate à la présidentielle, avait promis de s’opposer au traité de Schengen, mais les électeurs français en ont décidé autrement.

Voir aussi: Immigration: Macron s’est empressé d’activer les sanctions de Bruxelles contre la Pologne et la Hongrie

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :