C’est aujourd’hui que le CHU de Reims va rendre publique sa décision de la mise à mort ou non de Vincent Lambert, sous le prétexte d’arrêt des traitements. Sauf que par arrêt des traitements il faut entendre arrêt de l’alimentation et de l’hydratation alors que depuis quelques semaines Vincent Lambert remange des compotes et boit, et est donc capable de s’alimenter et de s’hydrater naturellement. Il bouge, regarde, écoute… mais il est très lourdement handicapé.

Le communiqué des avocats dans lequel ils annoncent avoir déposé plainte décrit très bien la volonté d’assassiner Vincent Lambert dans le seul but de créer un antécédent d’euthanasie :

Nous avons reçu instruction de nos clients de porter plainte contre le Dr Daniela SIMON auprès du Conseil de l’ordre des médecins ainsi que de déposer la plainte criminelle et délictuelle de 35 pages que nous avons préparée et qui vise les infractions suivantes :

  • Délaissement et tentative d’assassinat sur personne vulnérable. Ces infractions visent lapremière tentative de faire mourir Vincent LAMBERT en avril et mai 2013. Cette tentative ayant été déclarée illégale par la justice, elle ne peut être justifiée par la loi LEONETTI ;
  • Délaissement de personne vulnérable, violences sur personne vulnérable. Ces infractions visent l’arrêt depuis plus de 1.000 jours de toute kinésithérapie et l’absence de tout fauteuil adapté moulé sur mesure alors qu’il s’agit d’exigences médicales rappelées par une circulaire du ministre de la santé du 3 mai 2002 ;
  • Non-assistance à personne en danger en omettant les soins adaptés à l’état de Vincent et notamment la rééducation à l’alimentation orale qui permettrait de mettre un terme définitif à toute cette affaire ;
  • Séquestration et atteinte arbitraire à la liberté individuelle. Ces infractions visent le fait que le CHU détienne Vincent en refusant toute possibilité de transfert et l’enferme dans un univers « carcéral » (terme du Dr KARIGER), sous clé, dans une chambre surveillée par une caméra, en empêchant toute sortie ;
  • Faux et usage de faux et faux témoignage. Nous soulignons dans cette plainte des mensonges éclatants mais également, sur un plan pénal, une fausse déclaration écrite et produite en justice ;

Cette volonté de mise à mort de cet homme vulnérable est d’autant plus scandaleuse que des spécialistes des personnes en état pauci-relationnel ont déclaré que Vincent Lambert n’était absolument pas en fin de vie – comme l’atteste à l’évidence la vidéo tournée par ses amis – bien que très lourdement handicapé, tout comme plusieurs centaines d’autres patients dans le même cas, et plusieurs établissements se sont déclarés prêts à accueillir Vincent Lambert.

C’est le régime nazi d’Hitler, entre autre, qui tuait les handicapés. Le CHU de Reims sera-t-il différent de ce régime barbare ou mettra-t-il à mort Vincent Lambert ? Les médias eux, par leur désinformation continuelle, ont déjà choisi le camp de la mort…

Le comité de soutien de Vincent Lambert appelle à se rassembler aujourd’hui, jeudi 23 juillet à partir de 12h30, place Marguerite Rousselet, devant le CHU de Reims.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

17 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :