pape_francois_islamChaque parole du pape François est nocive : entre relativisme doctrinale et discours mondialiste et immigrationniste, il n’y a pas un jour qui ne passe sans que ce pape humilie l’Eglise et la fonction pontificale.

Dernière en date la sortie de la vidéo du mois, et la dernière ne manque pas ses promesses : le ridicule est cette fois-ci au rendez-vous. Le texte prononcé par le pape est le suivant :

Pour que le sport soit une opportunité de rencontre fraternelle entre les peuples et contribue à la cause de la paix dans le monde. À travers le sport, il est possible de construire une culture de la rencontre entre tous, pour un monde de paix. Je rêve que le sport puisse être un vecteur de dignité humaine, véhiculant la fraternité. Et si nous nous entraînions ensemble à porter cette intention ? Que le sport favorise la rencontre fraternelle entre les peuples et contribue à la paix dans le monde.

Hormis l’aspect cucul de ce texte, quelques réflexions de fond s’imposent.

  • certes le sport peut être un moyen de cohésion et d’apaisement : beaucoup de club ont d’ailleurs été fondé par des missionnaires ou des curés dans le but de divertir et d’occuper sainement le jeunesse, mais aussi de créer une vrai vie sociale favorisée par le sport. L’optique étant toujours de créer les conditions les plus favorables afin que les gens se tournent vers Dieu.
  • le sport peut-être donc un moyen légitime et n’est certainement pas une fin. Or la fin donnée par le pape, sensé être le Vicaire du Christ sur la terre, est seulement humaniste. Qui plus est son intention de prière au lieu de porter sur le fin qui devrait être Dieu et qui n’est même pas évoquée, se concentre sur le moyen en lui-même : on prie pour le sport !
  • faire une telle vidéo au moment où débutent les jeux olympiques de Rio, quand on sait les scandales à répétition de ces manifestations sportives ruineuses où sont déversées de sommes faramineuses au détriment du contribuable et du bien être public, constitue au minimum une maladresse si ce n’est une complicité dans l’élaboration de cette nouvelle liturgie qu’est le sport dans le nouvel ordre mondial.

Catholique veut dire universelle, et s’il est bien une institution qui a su “construire une culture de la rencontre entre tous” qui soit entre autre “vecteur de dignité humaine véhiculant la fraternité”, c’est bien l’Eglise Catholique. De l’Orient à l’Occident elle est la seule qui sut construire cette culture chrétienne dans le respect des spécificités de chaque peuple. Ce fut le résultat de l’apostolicité de l’Eglise catholique qui fit toutes ces nations chrétiennes les unissant dans la Foi, apostolicité que le pape François appelle avec dédains et mépris “prosélytisme”.

Une fois de plus, l’Eglise conciliaire montre à quel point elle est l’ouvrier servile de ce nouvel ordre mondial. Une fois de plus l’Eglise conciliaire démontre qu’elle n’est pas catholique.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

26 commentaires