Espagne – Le Conseil municipal de Saragosse a mis son veto pour empêcher que cette année il y ait dans les rues, les tapis rouges et sapins décoratifs que plus de 130 commerçants adhérant à Cepyme Aragon (Confédération des petites et moyennes entreprises) avaient demandé.

Miguel Angel Compadre, secrétaire de la Chambre de commerce, se plaint du «double langage» qui permet que les rues de la ville soient remplies de stands temporaires durant le festival de Pilar mais qui empêche les commerces «permanents» d’installer des décorations pour Noël. Miguel Angel Compadre cite également d’autres exemples comme celui de la Place St François, où un marché de Noël est généralement installé. Cette année l’emplacement est loué 4.000 euros contre 2.000 l’année dernière. De quoi dissuader indirectement d’y participer. En 2014, on avait déjà imposé aux commerçants du quartier Caracol une taxe pour les décorations de Noël et même 1.000€ pour mettre l’enseigne lumineuse “Joyeux Noël”.

Les services publics de la Ville minimisent et précisent que l’interdiction ne concerne que les tapis rouges extérieurs et les sapins placés dans la rue, et invitent les commerçants à mettre “d’autres décorations de Noël” à l’intérieur de leurs boutiques.

Le secrétaire de la Chambre de commerce, Miguel Angel Galvez, a rappelé que l’année dernière avaient été installés “sans problème” plus d’une centaine de sapins devant les magasins de Saragosse et plus de 300 mètres carrés de tapis rouge, décorations qui sont maintenant considérées par les autorités de la ville comme des entraves au passage.

Si les fêtes de la Nativité sont trop souvent devenues une simple débauche consumériste, il n’en reste pas moins que des décorations de Noël de bon goût contribuent à l’ambiance propice à se réjouir de la célébration de la naissance de l’Enfant Divin.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :