crif-cukierman

Le dîner annuel du CRIF, qui s’est tenu hier soir à l’hôtel Pullman-Montparnasse avec plus de 800 convives, a permis à Roger Cukierman de présenter ses nouvelles exigences.

Le dirigeant juif a réclamé des « règles nouvelles » « imposées à Facebook, Twitter et Google ». « L’état d’urgence doit aussi s’appliquer sur internet », a déclaré Roger Cukierman. La censure d’internet est une revendication martelée par différentes organisations juives depuis plusieurs années.

S’adressant au Premier ministre Manuel Valls, le président du CRIF a estimé que Pharos, plateforme gouvernementale de lutte contre la cybercriminalité, « devrait disposer de plusieurs centaines d’employés au lieu de quelques dizaines, seulement, aujourd’hui ».

François Hollande ayant été retenu à Bruxelles pour le sommet extraordinaire UE-Turquie sur la crise des migrants, c’est Manuel Valls qui le représentait. Le journal Le Monde, peu suspect de mauvaises intentions à l’égard de la communauté juive, a souligné que le discours de Manuel Valls a confondu « l’antisionisme » et « l’antisémitisme ». 

Manuel Valls a en effet déclaré : « l’antisionisme, c’est-à-dire tout simplement le synonyme de l’antisémitisme et de la haine d’Israël », un amalgame fréquent chez le Premier ministre.

 « Nous savons qu’il y a un antisémitisme ancien et un antisémitisme nouveau, a affirmé le premier ministre. Un antisémitisme d’extrême droite mais aussi un antisémitisme d’extrême gauche. Il y a l’antisémitisme des beaux quartiers, il y a aussi l’antisémitisme dans les quartiers populaires d’une jeunesse radicalisée. Et puis (…), il y a l’antisionisme, c’est-à-dire tout simplement le synonyme de l’antisémitisme et de la haine d’Israël. »

Manuel Valls a par ailleurs annoncé, en réponse à une exigence du président du CRIF, que la « disposition visant à sortir les délits antisémites et racistes du droit de la presse pour les faire rentrer dans le droit commun » figurerait bien dans un projet de loi « soumis au Parlement au printemps ».

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 30.000 € pour 2021

btn_donateCC_LG

63 % 11 190 € manquants

18 810 € récoltés / 30 000 € nécessaires – depuis le 01/10/2020

 

Votre générosité nous a permis de boucler l’année 2020, nous avons besoin de votre aide pour l’année 2021 afin de continuer à donner à un maximum de nos contemporains une réinformation gratuite et variée et sans aucune concession.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Médias Presse Info, ce sont aussi 1194 vidéos et plus de 43.600 abonnés à sa chaîne YouTube (près de sept mille de plus en un an !).

Tout cela en accès gratuit.

Cliquer ici pour lire l’appel de MPI et connaitre les détails de nos besoins.

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :