santoro_alessandro

Piagge, ville périphérique de Florence, en Italie. La paroisse est administrée par un certain Don Alessandro Santoro qui en 2011 avait uni avec le sacrement de mariage une femme née homme et son compagnon. Un sacrilège inouï. Un scandale public. L’évêque  avait bien du l’écarter pendant quelques mois de sa cure. Juste quelques mois, le temps que le scandale retombe. Et puis, ce prêtre sulfureux a repris bien gentiment son poste. Pour continuer à faire avancer l’Église vers les périphéries si aimées du pape François.

Don Santoro a décidé pour le Jeudi Saint 2016 de laver les pieds de femmes, de clandestins, d’infidèles et d’homosexuels. Mais François n’avait-il pas lavé l’année dernière en cette même occasion les pieds d’un(e) transsexuel(le). Et ce Jeudi Saint, ceux de clandestins musulmans, hindous. Don Santoro est tout à l’imitation de son modèle François. Imiter le Christ, ce n’est pas son affaire. Il devait être un peu ringard le Jésus de Nazareth ! 

Il y avait donc deux enfants, un duo homosexuel, « pères » de deux filles, une femme africaine, une rom musulmane, deux roms orthodoxes sans permis de séjour, deux femmes d’un comité qui n’a rien à voir avec la religion, une femme accroc aux jeux de hasard et un chômeur.

Don Santoro avait annoncé par lettre à l’archevêque Giuseppe Betori son intention de célébrer ainsi la  messe du Jeudi Saint. Qui a donc bien eu lieu sans qu’aucun interdiction ne parvienne de l’archevêché.

C’est ainsi que vogue sur les flots de la déchristianisation, de l’immoralité, de la décadence la plus perverse, l’Église conciliaire du pape François !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :