« Quand une fillette de 5 ans vous déshabille… »

Exit Nicolas Hulot. Revoilà inénarrable vert Cohn-Bendit, qui a sévit dans bien des domaines, c’est le cas de le dire, en France et en Allemagne. Dany le Rouge, figure de proue de la révolution de mai 68 mais surtout des détraqués sexuels aimant les enfants, est de retour. Il serait pressenti pour devenir ministre de la Transition écologique et solidaire.

Depuis 2015, l' »anarchiste allemand », vert à l’extérieur-rouge à l’intérieur, est devenu Français. Christophe Castaner et Benjamin Grivaux l’ont contacté. « Castaner m’a appelé, confie Daniel Cohn-Bendit au JDD. Je lui ai dit que je ne croyais pas que c’était une bonne idée. Je ne suis pas du tout fait pour être ministre. Si ministre, ce n’était que faire des conférences de presse, ça je peux faire, tous les jours, toutes les heures et dans toues les langues ». Et puis ajoute-t-il : « Je tiens à ma liberté. » Mais il ne dit pas un « non » définitif : « J’attends de voir ce que va me dire Emmanuel Macron et les leçons qu’il tire de la démission de Nicolas Hulot », explique-t-il.

Avec un tel choix, le gouvernement Macron montre son goût des politiciens libéraux-libertaires, voire plus… Il avait déjà Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, accessoirement auteur de livres érotiques et pornographiques, et à l’occasion promotrice d’une loi sur les violences sexuelles et sexistes qui fait l’affaire des pédophiles. Si Cohn-Bendit accepte l’offre, il y sera donc bien protégé.

Petit rappel des éructations sexuelles et pédophiles parues dans son livre « Le Grand Bazar » publié en 1975 et dans lequel il évoque son ‘activité’ d’éducateur dans un jardin d’enfants « alternatif » à Francfort :

« Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : ‘Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d’autres gosses ?’ Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même ». « J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi « .

Lors de l’émission Apostrophe en 1982 il déballe son expérience sexuelle avec des enfants entre 4 et 6 ans :

« Quand une petite fille de 5 ans et demi commence à vous déshabiller, c’est fantastique. C’est fantastique parce que c’est un jeu absolument érotico-maniaque… »

Et c’est ce maniaque sexuel, attiré par les enfants, qui plaît à Emmanuel Macron…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

15 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Pour Noel,

offrez à vos proches un abonnement

à la revue de CIVITAS !

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, un excellent numéro, est le dernier sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :