Le diktat de la communauté européenne sur les contrôles aux frontières internes des pays de l’espace Schengen que certains États ont mis en place pour faire barrage à l’invasion migratoire parmi laquelle se cachent des terroristes est arrivé !

Les contrôles aux frontières, c’est fini d’ici six mois. La libre circulation devra revenir à la normale d’ici novembre 2017, avertit l’UE, sans plus aucun contrôle extraordinaire aux frontières internes.

Une vraie folie si l’on considère la menace terroriste qui ne fait que croître et le résultat des enquêtes de police qui a mis en évidence comment divers terroristes qui ont ensanglanté l’Europe ces derniers mois ont pu réussir à entrer en se faisant passer pour des réfugiés en fuite.

La commission européenne a décidé de recommander aux pays qui ont mis en place des contrôles aux frontières, l’Autriche, l’Allemagne, le Danemark, la Suède et la Norvège, de les supprimer dans les six mois. Les contrôles aux frontières doivent être conduits selon elle «de manière ciblée et limitée, et seulement comme un moyen de dernier recours. » La Commission invite donc les États membres à faire toujours plus usage de moyens alternatifs « en mesure de fournir un même niveau de sécurité » comme les contrôles de police « proportionnés » dans les zones frontalières et le long des voies de transports.

Les contrôles extraordinaires aux frontières ont été autorisés, selon le code des frontières de Schengen, par le Conseil de l’UE le 12 mai 2016 compte tenu des « circonstances exceptionnelles » prévues par le code concernant la perméabilité des frontières externes. Ces contrôles ont été prorogés ensuite le 11 novembre 2016 et le 7 février 2017, qui sera donc la dernière prorogation permisse aux États.

“Ce sera la dernière prolongation”, a prévenu le commissaire européen à la Migration, Dimitris Avramopoulos, lors d’une conférence de presse. “Il est temps de prendre la dernière mesure concrète pour revenir progressivement au fonctionnement normal de l’espace Schengen“, a-t-il déclaré à Bruxelles.

L’invasion migratoire s’amplifie mais les technocrates de Bruxelles s’en fichent ! Ce qu’ils veulent c’est la réouverture de l’espace Schengen à la libre circulation des biens, des personnes et des… terroristes.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :