Yves Destefanis, le directeur du projet des deux navires de guerre de classe Mistral commandés par la Russie à la France, a été démis de ses fonctions par son patron Hervé Guillou, le PDG du groupe français de construction navale DCNS. La raison de ce licenciement serait l’envoi par l’intéressé d’invitations aux autorités russes pour assister à la cérémonie de livraison du premier des deux bâtiments, le Vladivostok, le 14 novembre prochain. Les dirigeants de Rosboronexport, l’agence officielle russe pour le commerce international d’armement, ont effectivement reçu une invitation à se rendre à Saint-Nazaire le 14 novembre tandis que le ministre des finances Michel Sapin a communiqué ce jeudi que les conditions pour la livraison du Vladivostok « n’étaient pas réunies « , exposant ainsi la France au risque d’une plainte de la partie russe auprès de la Cour internationale de commerce…

Baudouin Lefranc

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :