le jeune maire de 33 ans, dont l’élection avait été invalidée, est réélu dès le premier tour ce dimanche dans la commune du Pontet dans le Vaucluse avec près de 60% des voix.

En ce jour anniversaire de ses 33 ans, le candidat du Front national a récupéré dès le premier tour son siège de maire avec 59,4% des voix, précisément. Son élection avait été invalidée en raison de signatures litigieuses sur les listes d’émargement.  Le jeune-homme avait été élu dés le premier tour comme conseiller départemental en mars dernier avec 58% dès le premier tour aussi. Il a amélioré, ce dimanche, son score depuis mars de 500 voix. La commune du Pontet, aux abords d’Avignon compte 17 000 habitants.

La presse avait tenté de lancer une cabale contre le jeune kinésithérapeute qui avait supprimé la gratuité de la cantine pour une soixantaine de familles de la ville qui en bénéficiait, ce qui avait créé un sentiment d’inéquité. Il était également attaqué pour avoir fait passer les effectifs de la police municipale de 16 à 17 agents. Le jeune frontiste a succédé à une municipalité UMP qui a laissé derrière elle une dette énorme de 50 millions d’euros.

Cette élection est de bon augure pour Marion M. Le Pen qui mènera la liste des régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires